Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3206 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1375/3206 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1379
TitreCondorcet à Ruault, Nicolas - [26 septembre 1780] (Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois / NAF 24338, f. 385-386)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois
CoteNAF 24338, f. 385-386
Interventions
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[26 septembre 1780]
Date de trimardi 26 septembre 1780
Travail de datation achevéOui
Note(s) dates

cf mention par Ruault : “reçu le 26 7b 1780”

Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Identifiant MUSEUC177UD261UCd2820
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 385 -386 . Type de papier : BNF572.

Description référence :
Type de papier : BNF572. Vergé écru, légèrement rugueux. Épaisseur : 0,111 mm. Dimensions feuille entière :356 x 452 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet sur écu couronné, en pendentif : 4 à double chevron. Contremarque  : “VAN DER LEY”. Ecart lignes de chaînettes : 24-26mm. Tranchefile marque : 13-14 mm.

Textes
Incipitj’ai l’honeur de vous envoier le reste des tragédies

Contenu

Préparant l’édition des Œuvres complètes de Voltaire, C. annonce à Ruault l’envoi des « tragédies, et des pieces qui les accompagnent ». Il demande à vérifier une des notes de Brutus pour y apporter une correction et donne aussi une note à ajouter pour Rome sauvée, concernant l’histoire de Spurius Melius, un chevalier romain. Indique qu’il s’apprête à s’occuper des comédies et des opéras et fournit une précision au sujet des variantes d'Irène.

Transcription

[385 r] Monsieur, j’ai l’honeur de vous envoier le reste des tragédies, et des pieces qui les accompagnent.

Je vous prie de vouloir bien voir dans la tragedie de Brutus1 si dans la note sur ces vers que dit le vieux Brutus en parlant des senateurs :

Au dessus des trésors que sans peine ils vous cedent Leur gloire est de dompter les rois qui les possedent

Si dis-je dans cette note il n’y a pas : C’est la réponse de Curius aux ambassadeurs de Pirrhus, il faut mettre aux ambassadeurs des Samnites.

Je voudrais aussi dans Rome sauvée2, ces vers que dit Catilina au 4e acte.

Ainsi par un soldat fut puni Spurius<et [?]> Ainsi les Scipions ont immolé Gracchus.

mettre la note suivante

Spurius Melius etait un chevalier romain qui dans un temps de disette forma des magasins de pains et les distribua . Il devint leur idole. Le senat l’accusa d’aspirer à la tyrannie <[... ?]> et pour opposer à la faveur populaire une autorité redoutable au peuple, on nomma Dictateur le célèbre Cincinnatus.<Il envoi>[385 v] Il cita Spurius à son tribunal et envoia Servilius Ahala<som [?]> qu’il avait |choisi| pour general de la cavalerie d’y comparaitre. Melius refusa <de la>, Servilius le tua et le dictateur approuva sa conduite. On sait <comment> quel fut le sort des Graques. Catilina s’excuse |devant le senat| par des exemples de violences approuvées par le senat et commises pour ses intérets.

Ce trait de Spurius n’était pas aussi connu que celui des Gracques[il] méritait je crois d’être expliqué dans une note.

Je ne tarderai pas à vous envoier les comedies puis les opéras.

Les variantes d’Irene sont marquées dans l’exemplaire imprimé.

[386 r vierge]

[386 v] [Adresse (voir autres rubriques).]


1 Pièce de Voltaire qui a pour titre Brutus.

2 Pièce de Voltaire qui a pour titre Rome sauvée.

Manuscrit

Adresse (f. 386v) :
« A Monsieur
Monsieur Ruault
Chez M. de Beaumarchais
Vielle rue du Temple »

Type de papier : BNF 572

Inscriptions allographes :

  • de la main de Ruault, encadrée par deux traits horizontaux : « reçu le 26. 7.b 1780. » (f. 385r, en haut à droite). ;
  • de la main de Ruault : « de m. le m.is de Condorcet, pr l’edition de Voltaire1 ». (f. 386v, en bas et à la verticale)..

1 Trait en dessous.

1375/3206 results        

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: mercredi 29 janvier 2020 (12:43) +
Rendu de la page en 0.03s