Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

Plumitifs de l’Académie royale des sciences de Paris

L’article XL du Règlement de 1699 de l’Académie royale des sciences de Paris présente l’une des prérogatives de son secrétaire perpétuel, à savoir :

« Le secrétaire sera exact à recueillir en substance tout ce qui aura été proposé, agité, examiné et résolu dans la Compagnie, à l’écrire sur son registre, par rapport à chaque jour d’assemblée, et à y insérer les traités dont il aura été fait lecture […] et à la fin de décembre de chaque année, il donnera au public un extrait de ses registres, ou une histoire raisonnée de ce qui se sera fait de plus remarquable dans l’Académie. »

Ce registre annuel, aussi appelé Plumitif, est rédigé lors des deux séances hebdomadaires de l’Académie (les mercredi et samedi). Les Plumitifs des années 1713-1719 et 1757-1793 sont parvenus jusqu’à nous, parfois sous forme fragmentaire. Ils sont conservés à Paris, aux Archives de l’Académie des sciences. Nous présentons ci-dessous les premières transcriptions de ces sources inédites. Elles ont été réalisées par Sara Nadal, diplômée de l’Ecole nationale des chartes. D’autres transcriptions seront régulièrement mises en ligne, d’ici la fin de l’année 2019.

 

Plumitifs disponibles

1770 1771 1772 1773
1774 1775 1776 (Fouchy)
1776 (Condorcet)
1777
1778 1779 1780 1781
1782 1783 (Condorcet)
1783
1784 1785
1786 1787 1788 1789
1790 1791 1792 1793

 

Principes d’établissement du texte

De manière générale, le texte des plumitifs a été établi selon les mêmes principes que ceux concernant les autres écrits publiés sur ce site.

Les plumitifs sont toutefois des documents rédigés au fil de la plume. Ecrits en conséquence rapidement, leur ponctuation est parfois vraiment sporadique, tandis que les lacunes et les abréviations qu’on y rencontre sont assez fréquentes, de même que les graphies incorrectes de certains noms propres ou les accentuations fautives. Pour faciliter la lisibilité de ces documents, les interventions suivantes ont donc été opérées :

- La ponctuation a été rétablie avant la mention de chaque décision académique (relative à la nomination de commissaires, à l’appréciation d’un mémoire etc.). Pour le reste, nous n’avons rétabli ou corrigé qu’a minima la ponctuation, conformément au principe suivi pour les autres textes figurant sur ce site.

- Le sens fautif des accents (par exemple « acadèmie ») a été directement corrigé ;

- Les graphies des noms propres ont été corrigées en bas de page lorsqu’elles ont été jugées trop éloignées des graphies correctes.

- Seule la signification des abréviations aisée à percevoir (« Acad.e » pour « Académie », « c. a. d. » pour « c'est-à-dire », « Mr » pour « Monsieur », « S. M. » pour « Sa Majesté » etc.) n’a pas été indiquée. En dehors de ce cas, la signification des abréviations constitutives d’hapax (sur l’ensemble des plumitifs transcrits) a été précisée entre crochets dans le corps du texte. La signification des abréviations récurrentes a été précisée par ailleurs.

 

Abréviations des scripteurs

Comme nous le mentionnons dans les Principes d’établissement du texte, ne sont explicitées ci-dessous que les abréviations récurrentes et dont la signification n’est pas toujours facile à percevoir. Ces abréviations sont distinguées selon les scripteurs.

 

Abréviations utilisées par Condorcet

- « A » et « App. » : « Approuvé » ;

- « C. » : « Continué »

- « Enc. » : « Encouragé » ;

- « Ext. » : « Extrait »

- « I » et « Imp. » : « Imprimer » ou « Imprimé » (et moins fréquemment « Insérer » ou « Insérer ») ;

- « N. A. » : « Non Approuvé » ;

- « R. » : Renvoié ;

-  « Susp. » : « Suspendu » ;

- « S. » : « Secrétaire ».

 

- « Connaissance » : Connoissance des temps, ou calendrier et éphémérides du lever & coucher du soleil, de la lune, & des autres planètes […] ;

- « H » ou « Histoire » : Histoire de l’Académie royale des sciences [de Paris] […] ;

- « I. M. » ou « I. R. M. » : « A Imprimer [ou « A Insérer »] dans le Recueil des Machines » ;

- « I. S. L. P. » ou « I. S. P. » : Imprimé Sous Le [ou « le »] Privilège [de l’Académie des sciences] ;

- « Machines » : Machines et inventions approuvées par l’Académie royale des sciences [de Paris] […] ;

- « R. M. » : « Recueil des Machines » ;

- « S. E. » : « [Recueil] des Savants Étrangers ».

 

Abréviations utilisées par Fouchy

- « Acad.e » : « Académie » ;

- « A » : « Approuvé » ;

- « Com.rs » : « Commissaires » ;

- « E. » : « Encouragé » ;

- « N.t » : « Néant » ;

- « S. A. S. » : « Son Altesse Sérénissime ».

 

Abréviations utilisées par le Copiste 2 :

- « Comres » : commissaires ;

- « d. » : « dit » (ou « dite ») ;

- « dde » et « ddé » : « demande » et « demandé » ;

- « Int. » : «  Intitulé » ;

- « M.re » (ou « m.re ») : « Mémoire » ;

-  « N.t » : « Néant » ;

- « Trans. philos. » : Philosophical transactions of the Royal society of London […].


Dernière mise à jour le jeudi 27 juin 2019 (07:17) par  Nicolas Rieucau

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 19 août 2019 (16:25) +
Rendu de la page en 0.011s