Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
2876 documents

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1427/2876 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1431
TitreCondorcet à Ruault, Nicolas - [printemps 1782] (Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois / NAF 24338, f. 491)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois
CoteNAF 24338, f. 491
Interventions
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[printemps 1782]
Date de trijeudi 20 juin 1782
Travail de datation achevéNon
Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Identifiant MUSEUC177UD261UCd3921
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 491-491. Type de papier : BNF576-IND.

Description référence :
Type de papier : BNF576-IND. Vergé écru, légèrement rugueux. Épaisseur : 0,112 mm. Dimensions feuille entière :310 x 388 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet sur écu fleurdelisé / ?. [Contremarque manquante]. Ecart lignes de chaînettes : 24-25mm.

Textes
IncipitJ’ai oté les vers au duc de La Feuillade

Contenu

C. explique sa décision de déplacer certains vers dans les Mélanges voltairiens et demande à Ruault de vérifier d’autres poèmes, avec de nouvelles instructions et une liste de poèmes à insérer dans cette section. Il fait allusion à une lettre qu’il doit écrire à Panckoucke et dresse un bilan de son travail éditorial en cours : Mélanges historiques, Essai sur les mœurs, Philosophie physique et Romans. Demande à Ruault de venir le voir.

Transcription

[491 r] J’ai oté les vers au duc de La Feuillade c’est trop peu de chose pour une épitre. Ils seront dans les Melanges.

Je crois avoir placé dans les Stances les vers Souvent la plus belle princesse. Sinon il faut les envoier. |// Je les ai retrouvées et vous les enverrai avec les autres.|

  • La piece sur Philesbourg1
  • La Mort de Melle Le Couvreur
  • <G>Jean qui pleure et qui rit,
  • L’Apologie de la fable

Seront dans les <pieces> Mélanges.

J’ecrirai a M. Pankouke d’après vos intentions.

Je vais vous faire copier quelques stances qui se trouvent dans le cayer des Melanges <et dans les> ou que je crois oubliées.

Je vais achever l’Histoire c’est a dire mettre en ordre les Melanges historiques, si vous le trouvez mieux les remarques dont parle M. Le Tellier seront prêtes bientot et on les mettra a la fin du 4[e] tome de l’Essai sur les meurs.

Je vais aussi préparer la Philosophie phisique et les Romans.

Prenez je vous prie un jour pour venir me voir j’ai a prendre des arrangemens avec vous sur deux objets.2

|Avez-vous les Stances au roi de Prusse.|Epictete au bord du tombeau|&.| Elles sont tome 2 des Melanges de Poësies edition de 40 vol.3

[491 v vierge]


1 Poème daté “Du camp de Philisbourg, le 3 juillet 1734”, qui commence par le vers “C’est ici que l’on dort sans lit.

2 Trait en dessous.

3 Trait en dessous.

Manuscrit

Type de papier : BNF 576-IND


1427/2876 results        

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: mercredi 23 octobre 2019 (15:13) +
Rendu de la page en 0.029s