Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
2872 documents

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1678/2872 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1689
TitreCondorcet à Guyton de Morveau, baron d'empire, Louis Bernard - [25 septembre 1791] (Localisation inconnue / -)
Document de référenceOui
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationLocalisation inconnue
Cote-
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[25 septembre 1791]
Date de tridimanche 25 septembre 1791
Travail de datation achevéOui
Note(s) dates

Condorcet fait allusion dans sa lettre au prochain changement de législature, le 1er octobre 1791. Ce changement a été décidé par décret le 25 septembre 1791. Il annonce en outre qu’il est sur le point de partir à Auteuil, donc le 25 septembre ou peu après. Mais comme une lettre à Brissot (anciennement conservée au Musée des lettres et des manuscrits, sous le n° 43824[-3]) révèle qu’il est à Auteuil le 25, sa lettre à Guyton ne peut donc dater que du même 25.

Interventions
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Signature de Condorcet[néant]
Signature(s) (hormis Condorcet)Non
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteur[néant]
Lieu d'écriture rétabli ou normalisé[Paris]
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis, rue des Capucines, hôtel de Vendôme
Lieu de destination indexé
AdresseA Monsieur Monsieur de Morveau deputé du departement de la Cote d’Or à la legislature hotel de Vendome rue des Capucines
Marques postales
Marques postalesOui
Pliage d’expéditionPli cacheté
Marque du bureau d’expéditionF [?] / 38 [?] (couleur non déterminée) [ajouté par NR]
Levée8[e lev]ée
Note(s) marques postales

NR : Eric, j'ai ajouté la marque du bureau d'expédition

 

Les informations postales sont peu lisibles sur la photocopie de la lettre mise à notre disposition ; elles sont néanmoins incontestablement présentes et permettent au moins d'affirmer que la lettre est passée par la petite poste. C'est pour cette raison, par ailleurs, que la lettre est considérée comme un pli cacheté, même si la photocopie de laisse pas apparaître de trace de cachet.

 

Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°

Couleur de la cire[couleur non déterminée]
Note(s) papier et cachet

La photocopie de la lettre mise à notre disposition ne laisse pas apparaitre de cachet ou d'évidentes traces de cachet. Néanmoins, comme la lettre est passée par la petite poste, il est impensable qu'elle n'en portât pas (EVZ).

NR : si il y a des traces de cachet : on voir une déchirure du papier en haut du 2 v (orienté de façon à ce qu'on puisse lire l'adresse) et donc des traces de cachet en bas du 2  v

Textes
Incipit

Je suis très fache d’être oblige de partir pour la campagne sans avoir eu l’honneur de voir Monsieur de Morveau

Transcription

[1 r] Je suis très fache d’être oblige de partir pour la campagne sans avoir eu l’honneur de voir Monsieur de Morveau. J’espere que son mal de gorge n’aura pas de suite et que nous aurons bientot le plaisir de l’entendre.

Il est très important que nous ne soyons pas un seul jour sans une legislature constituee : car s’il s’ourdit quelque trame si l’on medite quelque folie ou quelque trahison c’est dans ce moment qu’elles éclateront. L’audace des gens qui se sont reunis autour du pouvoir exécutif la faiblesse de ceux qui ont consenti à se reunir avec eux doi[ven]t faire seul[s] [?]1 craindre des < [... ?] > suites que pourrait avoir l’entreprise la plus malconcue pourvu qu’elle repandit de la terreur dans le peuple.

Ne perdez donc pas un moment pour vous concerter avec les deputes arrives et [?] vous [?] préparer pour la verification des pouvoirs afin qu’elle < [... ?] > puisse être achevée même avant la separation de l’assemblée actuelle, et que des le premier octobre, vous puissiez rendre un décret si l’urgence des circonstances vous y oblige.

Pardonnez cet avis à mon zele, et à la malheureuse connaissance des gens à qui nous avons affaire, et agreez les assurances de mon devouement. Condorcet.

Je ne vais m’établir qu’à Auteuil et je profiterai du premier moment pour < [... ?] > aller vous chercher.

[1 v, 2 r vierges]

[2 v] [Adresse, marques postales et cachet (voir autres rubriques).]


1 Nous hésitons dans la transcription : lire tout et non seuls ?

Manuscrit

Adresse (f. 2v) :
« A Monsieur
Monsieur de Morveau deputé du departement de la Cote d’Or à la legislature
hotel de Vendome rue des Capucines » .

Marques postales (f. 2v) : deux traces de tampons du bureau d’expédition :

  • «  F [?] 38 [?]  » ;
  • « 8E L[E]VÉE ».

Support d’écriture : bifeuillet in-4°.

Autre élément matériel : traces de cachet de cire (couleur indéterminée).

Inscriptions allographes (f. 1r) : « Condorcet » a été inscrit deux fois, peut-être par deux mains différentes (aucune d’elles n’étant manifestement de Guyton).


1678/2872 results        

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 16 septembre 2019 (13:51) +
Rendu de la page en 0.027s