Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3508 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2270/3508 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2328
TitreVicq d’Azyr, Felix à Condorcet - 27 septembre 1780 (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 876, f. 61-62)
Pour citer ce documentVicq d’Azyr, Felix à Condorcet - 27 septembre 1780 (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 876, f. 61-62)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 876, f. 61-62
Interventions
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Note(s) intervention(s)

Lettre signée.

Dates
Date indiquée par le scripteurce 27. 7.br[e] 1780.
Datation27 septembre 1780
Date de trimercredi 27 septembre 1780
Travail de datation achevéOui
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé légèrement azuré, filigrané 

Textes
Transcripteur(s)JH. revu NR.
Incipit

La maladie d'une tante qui ma tenu lieu de mere

Contenu

Envoie avec retard des 7 documents pour aider Condorcet à rédiger son propre Eloge de Bucquet. Fera ce que C. lui a indiqué pour ses « mémoires envoiés à l’impression ». Lui rappelle sa promesse d’envoyer à Panckoucke pour le Mercure d’un extrait du 2d volume des mémoires de la Royal Society.

Transcription

[61 r]Monsieur & tres illustre Confrere,

La maladie d’une Tante qui ma tenu Lieu de mere & à laquelle je suis attaché par tous les Liens de la reconnoissance ma forcè à faire un voyage en Normandie ; mon projet etoit dy rester dix ou douze jours ; je nai pu me dispenser dy passer près d’un mois. À mon arrivée je m’empresse de Vous envoier toutes les pieces < [... ?] > recensees pour l’eloge de feu M.r Bucquet ; je les ai divisées par Numeros pour vous dire plus facilement un mot sur chacune d’elles.

Les nos 1. 2. 3. & 4 sont des memoires qui appartiennent à lacademie ; le n° 4 est Trés [61 v] interessant par ce qu’il contient un etat des experiences faites en commun avec Mr de Lavoisier & que cest l’original que vous aves paraphé.

Le n°5 est l’eloge de M. Bucquet par M. de Fourcroi ; il a eté inserè dans le Journal de physique de M labbè Rosier.

Le n°6 est mon eloge de M. Bucquet Tel que je lai ecrit la premiere fois. Jai cru devoir vous l’adresser par ce qu’il contient l’extrait des ouvrages dont vous aures à parler. Je vous expliquerai les passages que vous ne pourres lire.

Le n°. 7. est mon eloge tel que je l’ai Lû. Je desirerois bien avoir eû le temps de rediger les notes que jy [62 r] ajouterai ; mais il ne ma pas encore eté possible de m’en occuper. Les materiaux de ces notes sont contenus dans le Brouillon que je vous envoie & que je vous prie de ne pas égarer pour Cette raison.

Je seroi Tres satisfait si ce que je joins à ma lettre peut vous etre de quelque utilité & si mon Travail peut faciliter le Votre, ce sera pour moi la recompense la plus flatteuse.

Je ferai par rapport <à> à mes memoires envoiés à l’impression ce que vous m’indiques.

Vous m’avies promis denvoier à M. Pankouke [62 v] pour le Mercure un extrait du 2d Volume des memoires de la societé royale & depuis Tres longtemps je le cherche inutilement dans ce journal. Permetez que je vous rappelle Votre agreable promesse & que je vous Temoigne Combien je suis impatient de vous avoir cette obligation.

J’ai l’honneur detre avec l’attachemen le plus Tendre & le plus respectueux,

Monsieur & illustre Confrere,

Votre Ts humble & Ts obeissant
serviteur
Vicq d’Azyr

Ce 27. 7.br[e] 1780.


Manuscrit

Adresse :« 
« M le Mquis de Condorcet »  » (f. 61 v, en bas à gauche).

Support d’écriture :

Inscriptions allographes au f. 62 v, de la main de Condorcet :

  • « A Monsieur <Monsieur> Garat. Rue de Louis le Grand à Paris.1 » ;

    sur le côté :  « Bucquet n’est pas avocat » ;

    brouillon de calcul algébriques sur les loteries.

    .

1 Trait en dessous.

2270/3508 results        

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 6 avril 2020 (15:11) +
Rendu de la page en 0.049s