Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
2902 documents

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

69/2902 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC69
TitreCondorcet à Voltaire, François Marie Arouet dit de - 20 juin 1777 (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 871, f. 367 r-368 r)
Nature du documentCopie posthume
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 871, f. 367 r-368 r
Interventions
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Scripteur(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurce 20 Juin 1777.
Datation20 juin 1777
Date de trivendredi 20 juin 1777
Travail de datation achevéOui
Référence(s)
Imprimé(s)
Edition(s)

OC, t. I, p. 151-154, lettre n°80
Besterman D20703

Vente(s)

The holograph Charavay sale (Paris 11 avril 1876), p. 9, no. 112; Reignarg [Grangier de La Marinière] sale (Paris 29 mai 1876), p. 10, no. 75.

Textes
Incipit

Mon cher et illustre maître, Mr de Vaines m'a communiqué une lettre que vous écriviez

Contenu

C. indique que M. de Vaines lui a communiqué la lettre que Voltaire a écrite à La Harpe sur Montesquieu et le chevalier de Chatellux. D’accord  avec plusieurs amis, C. pense que Voltaire ne doit pas rendre cette lettre publique, car 1) Montesquieu est l’objet de la vénération publique dans toute l’Europe ; 2) le débat sur la félicité publique est déjà oublié ; 3) La Feuille du jour  peut devenir utile et il ne faut pas la décourager; 4) Chatellux en est d’ailleurs très content et serait peiné si on détruisait son illusion ; 5) il est de l’intérêt de Chatellux qu’on cesse d’attacher du prix à sa naissance ; 6) l’éloge que Voltaire fait de Daguesseau est exagéré, en trente ans de ministère il n’a fait que trois ou quatre ordonnances de peu d’importance et il a refusé de détruire le droit d’aubaine comme étant la loi la plus ancienne de la monarchie ; 7) comparer Montesquieu à Montaigne et Chatellux et Charron déplaira à Chatellux. Voilà pourquoi la publication de la lettre de Voltaire nuirait à la bonne cause.

69/2902 results        

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: dimanche 8 décembre 2019 (13:42) +
Rendu de la page en 0.028s