Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
2882 documents

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1367/2882 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1371
TitreCondorcet à Ruault, Nicolas - 27 avril 1783 (Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois / Fr. 12937, p. 557)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois
CoteFr. 12937, p. 557
Interventions
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur27 avril 1783
Datation27 avril 1783
Date de tridimanche 27 avril 1783
Travail de datation achevéOui
Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Identifiant MUSEUC371UD406UCd3932
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 557 ?-558 ?. Type de papier : BNF572.

Description référence :
Type de papier : BNF572. Vergé écru, légèrement rugueux. Épaisseur : 0,111 mm. Dimensions feuille entière :356 x 452 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet sur écu couronné, en pendentif : 4 à double chevron. Contremarque  : “VAN DER LEY”. Ecart lignes de chaînettes : 24-26mm. Tranchefile marque : 13-14 mm.

Textes
IncipitIl n’y a pas un mot de vrai

Contenu

C. donne des éclaircissements sur une « fuite » du manuscrit des Mémoires de Voltaire.

Transcription

[557 r] Il n’y a pas un mot de vrai, Monsieur, dans ce qu’on a dit de M. de La Harpe. Voici ce qui [y] a donné occasion. lu reellement mon manuscrit1 dans une societé peu nombreuse, fort obscure à qui on l’a fait lire sans que j’en scusse rien, et come M. de la Harpe lit bien on l’en a chargé. Voila tout. Je crois que l’exemplaire de M.|S.t| Lambert est le mien du moins il l’avait entre les mains quand il a vu M. de Beaumarchais a ce sujet.2

|Au reste cela n’arrivera plus.|

[ vierge]


1 Ici appel de note de la main de Ruault : +.

2 Trait en dessous.

Manuscrit

Type de papier : BIF 013

Inscriptions allographes : Feuillet collé par ses 4 côtés sur un autre feuillet sur lequel se trouvent des mentions allographes :

  • en haut, à gauche, au crayon, d’une main inconnue : « 141 » ;
  • en haut, au centre, de la main de Ruault, à l’encre verte : « 557 » ;
  • en haut, à gauche, de la main de Ruault : « n° 312- » ;
  • en bas, à droite, de la main de Ruault, à l’encre verte : « 140 » ;
  • en bas, au centre, de la main de Cayrol : « Voy. mes notes n°. 3376- ».

Au f. 557, en haut, on trouve une inscription de la main de Ruault : « (f. 557r)27 avril 1783 »

Au bas du message de Condorcet, on trouve cette note de Ruault rédigée vers 1808, elle répond à un appel de note dans le texte : « + C’est le Mémoire historique la vie de l’auteur de la Henriade1, où le roi de Prusse est un peu maltraité. il fut imprimé furtivement à Alençon, et fit grand bruit à la cour et à la ville ; l’ambassadeur de Prusse se plaignit ; on accusait M. de Beaumarchais de cette publicité : il n’y avait aucune part. il avait l’original, mais il existait plusieurs copies de ce mémoire. J’en avais fait, en 1781, une copie pour le roi Louis XVI qui désirait en avoir une aussi. »


1 Commentaire historique sur les œuvres de l’auteur de La Henriade.

1367/2882 results        

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 14 novembre 2019 (11:59) +
Rendu de la page en 0.029s