Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
2872 documents

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2209/2872 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2268
TitreLagrange, Joseph Louis de à Condorcet - 12 juin [1777] (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 876, f. 38-39)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 876, f. 38-39
Dates
Date indiquée par le scripteurce 12 Juin.
Datation12 juin [1777]
Date de trijeudi 12 juin 1777
Travail de datation achevéOui
Note(s) dates

Datation par CG : référence est faite à l'élection de Margraff comme associé étranger à l'Académie, élection qui a eu lieu en mai 1777

Interventions
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Signature de Condorcet[néant]
Signature(s) (hormis Condorcet)Non
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteur[néant]
Lieu de destination indiqué par le scripteur[néant]
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis, hôtel de la Monnaie
Lieu de destination indexé
AdresseA monsieur / Monsieur le Marquis de Condorcet / Secrétaire de l'Académie des / Sciences && / Hotel des monnoies à Paris.
Marques postales
Marques postalesOui
Pliage d’expéditionPli cacheté
Tarif postal[international]
Marque du bureau d’expédition[néant]
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé écru, filigrané

Cachet de cireoui
Couleur de la cirerouge
Référence(s)
Edition(s)

G. Darboux, Lettres de Lagrange à Condorcet. In : J.-A. Serret (éd.) et al., Œuvres de Lagrange, Paris, Gauthier-Villars. Vol. 14, 1892, p. 44-46.

Textes
Transcripteur(s)OCR
Incipit

J'ai exécuté votre commission, mon cher et illustre ami, auprès de M. Margraff

Transcription

[38 r]ce 12 Juin [1777].

J'ai executé votre commission, mon cher et illustre Ami, aupres de M. Margraff ; il m'a paru aussi sensible a cette distinction qu'on peut l'etre dans son etat, et il m'a chargé de vous en temoigner sa vive reconnaissance. J'ai toujours eu peu d'esperance de voir ici M. d'Alembert malgré les assurances que j'en recevais de tous cotés ; et je crois après tout que vu son aversion pour les voyages il a bien fait de rester chez lui. je ne desespere pas de l'embrasser un jour, mais ce voyage depend de quelques circonstances qui ne [sont] pas encore en mon pouvoir. ce qui m'interesse le plus c'est qu'il se porte bien, et je suis enchanté que vous me donniez d'assez bonnes nouvelles de sa santé. j'observe en general que les gens de lettres, s'ils ne meurent pas d'indigestion, vivent assez longtems, et les Geometres peut etre encore plus que les autres, témoin Newton Bernoulli &c. &c. Je vous prie de l'embrasser de ma part, et de lui dire que j'ai recu sa dernière lettre, a laquelle je n'ai pas encore repondu parce que je me flattais toujours de pouvoir le faire de vive voix ; je m'acquitterai de ce devoir incessamment.

[38 v] J'ai reçu la 2de p. de vos Mem. de 1772 ; je n'ai encore eu le tems que de les feuilletter ; le Memoire de M. de Vandermonde sur l'elimination m'a surtout frappé. tout ce qui sort de sa plume me plait singulierement ; j'y trouve un air de simplicité de generalité et d'originalité qui m'enchante. J'ai recu aussi en meme tems vos experiences sur le sistème des fluides. c'est un des ouvrages les plus intéressants qui aient parus jusqu'ici par l'importance de la matière, et par la delicatesse et la precision avec laquelle elle est traitée. Vous jugez bien que je n'ai pas manqué de lire la belle théorie que vous y avez ajoutée ; vous vous moquez de moi quand vous dites qu'elle n'a d'autre avantage que d'etre moins savante que la mienne ; je crois au contraire que c'est ce que j'aurais du dire de la mienne si la votre m'avait ete connue. J'attends une occasion pour vous envoyer mes recherches sur les equations lineaires a différences partielles et sur leur application aux problemes de la theorie des hazards. elles sont imprimées depuis long tems, mais je n'ai pu trouver encore une conjoncture favorable pour vous les [39 r] envoyer. je serais flatté que vous y trouvassiez quelque chose a revendiquer ; cela prouverait que j'ai profité de vos ouvrages. j'attends avec impatience celui que vous m'annoncez sur le calcul intégral, et je me propose aussi d'en faire bien mon profit. Quoique vous ne me disiez pas si vous etes bien aise d'avoir un exemplaire de nos tables Astronomiques dont j'en ai envoyé un à M. d'Alembert ; je vous le ferai neanmoins parvenir en meme tems que mes memoires ; si vous ne vous souciez pas de ces sortes d'ouvrages vous pourrez en obliger quelqu'un de vos amis. On imprime actuellement ici les tables de Gardiner ; mais l'édition en sera plus commode plus belle, et infiniment plus complette que celle d'Avignon ; je crois que vous ne serez pas faché d'en avoir un exemplaire. Adieu, mon cher et illustre Ami, conservez moi votre précieuse amitié, que je regarde comme un des plus grands avantages que la Geometrie m'ait procurés, et croyez que personne au monde ne vous aime ni ne vous estime plus que moi. Je vous embrasse de tout mon cœur.

[39 v] [adresse, marques postales et cachet (voir autres rubriques).]


Manuscrit

Adresse :
« A Monsieur
Monsieur le Marquis de Condorcet
Secretaire de l'Academie des Sciences &c. &c.
Hotel des Monnoies à Paris » (f. 39v).

Marques postales (f. 39v):

  • tarif : « 10 [?] » ;
  • autres inscriptions postales non déchiffrées.

Autre élément matériel : fragment de cire rouge (f. 39v).


Contenu

Lagrange a communiqué à Margraff l’annonce par C. de son élection à l’Académie [comme associé étranger]. D’Alembert ne viendra pas à Berlin. Réflexions sur la santé des géomètres. A reçu la 2e partie des Mémoires de l’Académie pour 1772. Enchanté par le mémoire de Vandermonde. A reçu aussi l’ouvrage concernant les expériences sur les fluides ; a apprécié la théorie que C. y expose. Attend une occasion d’envoyer à C. ses recherches sur les équations linéaires aux différences partielles et leur application à la théorie des hasards ainsi qu’un exemplaire des tables astronomiques déjà envoyées à d’Alembert. Nouvelle édition des tables de Gardiner préparée à Berlin.

 

2209/2872 results        

                               

Reponsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2019 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: samedi 21 septembre 2019 (07:09) +
Rendu de la page en 0.028s