Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3685 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1104/3685 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1104
TitreCONDORCET à Jacques NECKER - [début novembre 1778] (Paris, Archives de l’Académie des sciences / pochette de la séance du 18 novembre 1778)
Nature du documentCopie corrigée
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 18 novembre 1778
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Scripteur(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[début novembre 1778]
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : [001] -[002] . Type de papier : BIF136 (à confirmer). Bifeuillet in-4°. Dimensions feuillet : 200 x 158

Description référence :
Type de papier : BIF136. Vergé légèrement azuré, lisse. Épaisseur : 0,104 mm. Dimensions feuille entière :308 x 392 (rogné). Filigrane : Marque : [Cornet] ?. Contremarque  : Initiales “IV”. Ecart lignes de chaînettes : 24,5-25mm. Tranchefile marque : 12,5-13 mm.

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Note sur l’établissement du texte : les interventions de Condorcet sont de couleur rouge-orangée.

Transcription

[1 r] L’academie en vous temoignant sa reconnoissance de l’interet que vous avez bien voulu prendre a l’etablissement d’une chaire de chymie docimastique, s’etoit flattée que vous auriez la bonté de vous occuper des moyens de rendre cet etablissement d’une utilité |encore plus| durable.

Elle regardoit come un des plus surs une disposition qui inserée dans les lettres patentes de creation assurât au public que cette chaire ne seroit jamais remplie que par des homes dignes de l’occuper et de succeder à L’academicien en faveur de qui elle a été crée. Elle eut desiré que cette place fut attachée au corps de L’academie non qu’elle imagine qu’il ne puisse y avoir hors de son corps des homes d’un merite distingué <[... ?]> mais parce qu’elle sent que l’opinion publique qui sans une clause semblable dirigeroit seule le choix du gouvernement est plus sujette encore a s’egarer que le jugement d’une compagnie savante lorsqu’il s’agit surtout de prononcer sur le merite d’un [1 v] home vivant. Cette clause en faveur de l’academie n’auroit pas eté une nouveauté ; dans les lettres patentes qui ont établi la chaire d’Hydrodinamique qu’occupe M. L’abbé Bossut ; Le Roi a declaré que cette chaire ne pourroit être remplie que par un academicien.

|<L’ad> L’academie dont l’interet se confond ici avec l’interet des sciences trouverait dans cette disposition un grand avantage. Ceux de ses membres qui sans être docteurs en medecine ni maitres en pharmacie se livreraient à l’etude de la chymie auraient dans l’esperance de remplir un jour cette chaire un encouragement, <qu’ils [... ?]> d’autant plus nécessaire qu’il serait le seul auquel ils pussent prétendre.|

Une forme de Nomination dans laquelle L’academie presenteroit au Roi deux sujets tirés de son corps, paroitroit a L’academie celle qui auroit eu le moins d’inconveniens. En effet si l’experience n’a que trop prouvé qu’il existe quelque fois des brigues dans les corps les plus sages, les mieux constitués, elle a prouvé egalement que l’intrigue approche quelque fois des ministres les plus éclairés et les plus vertueux.

La presentation de L’academie eut empeché dans l’avenir les surprises faites au ministere <et> le choix reservé au <ministre> roi eut prevenu <les erreurs> de L’academie1Condorcet a oublié de substituer les deux mots barrés qui précèdent par d’autres mots. L’idée qu’il veut exprimer ici est vraisemblablement que le choix par le roi d’un des deux sujets proposés par l’Ads minimiserait le risque d’une mauvaise nomination. ; et c’est uniquement, Monsieur, parce qu’elle connoit la pureté de vos intentions, et qu’elle peut se rendre temoignagne [sic] de la pureté de ses motifs qu’il ne craint |point| de vous parler d’une disposition qui semble plus favorable a ses interêts qu’aux droits de la place que vous occupés.

[2 n] Cette disposition qu’elle avoit osé esperer n’est pas inserée dans les lettres patentes, mais le Roi par l’art se reserve de faire sur cet objet de nouvelles dispositions, c’est ce qui determine l’academie a vous presenter des reflexions que son zele pour le bien public lui a dictée et elle a l’honneur de vous le presenter avec d’autant plus de confiance qu’elle est plus sure que c’est aussi le seul sentiment qui puisse vous animer.

[2 v vierge]
1
2
3
4
1104/3685 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: samedi 13 août 2022 (16:42) +
Rendu de la page en 0.103s