Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3765 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

117/3765 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC117
TitreCONDORCET à Adrien de ROUBIN - 23 février [décennie 1780 ?] (Villeneuve-lez-Avignon, archives de la famille de Roubin, -)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationVilleneuve-lez-Avignon, archives de la famille de Roubin
Cote-
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurCe 23 fevrier
Datation23 février [décennie 1780 ?]
Lieux
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination indiqué par le scripteurPont St Esprit
Lieu de destination rétabli ou normaliséPont-Saint-Esprit
Lieu de destination indexé
Marque(s) postale(s)
Marque(s) postale(s)Oui
Pliage d’expéditionPli cacheté
Tarif postal10
Sousoui
Unité de compte étrangère-
Marque du bureau d’expéditionPAR[is à l'infini]
Bureau d'expédition indexé
Levée[néant]
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : [001]-[002]. Type de papier : BIF014-1 (sous réserves). Bifeuillet in-4°. Dimensions feuillet : 198 x 155

Description référence :
Type de papier : BIF014-1. Vergé écru, assez lisse. Épaisseur : 0,108 mm. Dimensions feuille entière :316 x 400 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet courroie simple sur écu fleurdelisé / chiffre 4 à chevrons / “VAN DER LEY”. Contremarque  : initiales “IV”. Ecart lignes de chaînettes : 24,5-25,5mm. Tranchefile marque : 12 mm. Tranchefile contremarque : 12 mm.

Cachet de cireoui
Couleur de la cirerouge
Image de référence du cachet de Condorcet
Textes
Incipit

J’ai lu, Monsieur, le mémoire sur lequel vous avez la bonté de me consulter.

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Ce 23 fevrier

J’ai lu, Monsieur, le mémoire sur lequel vous avez la bonté de me consulter. Il y a longtems que <les  [?]mes> l’on a proposé ou la longueur d’un pendule, ou celle d’une portion d’arc mesurée sur la surface de la Terre. Les dégrés de latitude et de longitude varient, et |leurs differences| n’ont pu même jusqu’ici être assujetties à aucune loi précise. Il en est de même de la longueur du pendule. Ainsi pour avoir une mesure invariable il faudrait prendre pour élément ou un certain arc de la Terre mesuré à un point déterminé de sa surface, ou le pendule qui dans un lieu déterminé battrait les secondes. Par éxemple les variations que la difference de température cause dans la longueur du pendule et qui influeraient aussi dans la mesure de l’arc de la terre par ce qu’il faudrait <pouv> y comparer une toise susceptible aussi d’être allongée ou racourcie, ne doivent pas embarasser, par ce qu’il faudrait <ajouter> prendre <en général> <leurs> |non une verge egale a| la longueur du pendule qui bat les secondes a Paris par exemple, |mais une verge <égale> qui etait égale| à la longueur du pendule qui bat les secondes a Paris lorsque la température etait à un tel dégré <et de même> : ces deux moyens d’avoir une mesure invariable sont également bons dans la Théorie, reste à discuter lequel des deux offrirait moins de difficulté dans l’éxécution pour parvenir à une précision égale. Le mieux serait de les emploier tous deux. Quant à l’unité de poids nous ne connaissons encore rien de satisfaisant. Les difficultés chimiques et Phisiques de se procurer un corps d’une mesure determinée, homogene dans toutes ses parties, et qu’on put retrouver toujours à une même densité lorsque la temperature est la même, ces difficultés ont arrêté jusqu’ici.

[1 v] Vous voyez, Monsieur par cet exposé éxact de l’etat de la question que le memoire que vous avez eu la bonté de m’envoier, n’est pas propre a la decider. Je ne l’ai comuniqué à persone et je le garde jusqu’a ce que vous me disiez l’usage que vous voulez que j’en fasse.

Daignez agréer, Monsieur les assurances de mon respectueux attachement.

le Mis de Condorcet

[2 r vierge] [2 v] [Adresse et marques postales]
1
2
3
4
Contenu

Explique qu’il juge insuffisant le mémoire qu’il lui a adressé sur l’uniformisation des poids et des mesures. Lui demande ce qu'il doit en faire. S’attarde sur la question de l’établissement d’une mesure invariable. 

117/3765 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 27 mai 2024 (16:20) +
Rendu de la page en 0.032s