Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3585 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1467/3585 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1468
TitreCONDORCET à Frédéric II - 26 mars 1786 (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 854, f. 403)
Datation26 mars 1786
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 854, f. 403
Intervention
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurParis
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 403-403. Type de papier : BIF116 . Feuillet in-2°. Dimensions feuillet : 350 x 237

Description référence :
Type de papier : BIF116. Vergé azuré, assez rugueux. Épaisseur : 0,146 mm. Dimensions feuille entière :350 x 474 (rogné). Filigrane : Marque : Griffon. Contremarque  : “C (coeur) PIGNION FIN / AUVERGNE 1742”. Ecart lignes de chaînettes : 25-28mm. Tranchefile marque : 12-14,5 mm. Tranchefile contremarque : 13-13,5 mm.

Image(s) de référence du filigrane
Référence(s)
Edition(s)

OC 1847, t. I, p. 320-321 ; OC 1804, t. X, p. 156-157

Incipit

Sire, Je n’ai point cessé de faire tous mes efforts pour préserver de toute espèce d’indiscrétion

Transcription

[403 r] Sire,

Je n’ai point cessè de <veiller sur l [?]> faire tous mes efforts pour preserver de toute espece d’indiscretion la correspondance de votre majesté avec M. D’Alembert. M. Watelet etait receveur géneral des finances la chambre des comptes à mis les scellès sur <ces> ses papiers, et tout ce que la rigueur des formes <à> a pu permettre, c’est <qu’> que la correspondance de votre majeste fut remise à M. de Nicolai premier president de cette chambre, <jusqu’a> qui la gardera jusqu’a ce qu’une personne chargee des ordres de votre majeste la reclame en son nom.

Si elle veut bien en charger m. le Baron de Grimm ou si elle daigne permettre que ce depot si pretieux pour la gloire de mon ami, et pour celle des lettres me soit confié, <elle [?]> il cessera d’être exposé aux différentes especes d’indiscretion qui peuvent se commettre. Je puis assurer votre majesté que si elle me donnait cette marque de bonté, il ne sortirait jamais de mes mains, et que je prendrais les précautions les plus sures pour qu’aucun evenement ne <peut [?]> pût l’exposer de nouveau.

M. L’eveque sera pret à partir vers la fin d’avril ; un homme de lettres pere de famille et très peu riche a besoin de plus de tems qu’un autre pour arranger ses affaires quoique peu compliquèes. Toute nègligence peut être fatale a une petite fortune.

M. Dupuis ne pourrait partir que vers <la fin de se> le mois de septembre. C’est alors qu’il deviendra libre car il a étè impossible de lui obtenir une grace qu’il merite par ses talens, et que l’interet que votre majeste a bien voulu montrer lui aurait surement fait accorder si des corps et sur tout des corps composés comme l’universite de Paris pouvaient se conduire d’après des motifs nobles ou raisonables.

[403 v] [Inscriptions allographes (voir ci-dessus)]
1467/3585 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2020 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: vendredi 4 décembre 2020 (16:36) +
Rendu de la page en 0.032s