Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3694 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1555/3694 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1557
TitreCONDORCET à un correspondant non identifié - [1775 ?] (Basel, Universitätsbibliothek / Autographensammlung Geigy-Hagenbach, Nr 381)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationBasel, Universitätsbibliothek
CoteAutographensammlung Geigy-Hagenbach, Nr 381
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Scripteur(s)
Surface écritef. 1 r, 1 v, 2 r, 2 v
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Espace graphiquePleine page
Signature de CondorcetLe Mis de Condorcet
Dates
Date indiquée par le scripteurce mercredi
Datation[1775 ?]
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteur[non]
Marques postales
Marques postalesNon
Pliage d’expéditionPli non cacheté
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 01-02. Type de papier : .

Description référence :
Type de papier : . , . Épaisseur : mm. Dimensions feuille entière :.

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Ce mercredi

J’étais bien sur, Monsieur, qu’on vous rendrait le compte le plus favorable de M. de Beauvisage, mais il ne faut calomnier persone, <pau> pas même les pauvres habitans de Ribemont. Il y a longtems que les Tirans traitent de rebelles les peuples qui ne souffrent pas assez patiement la tirannie, et que les administrateurs <des> de petites places traitent de mutins ceux qui demandent justice. Si l’home en qui vous avez confiance ose citer un fait qui prouve la mutinerie des habitans de Ribemont j’ai tort, mais s’il vous en a imposé sur cet objet il merite de perdre votre confiance. Je sais que M. de Beauvisage traite les [1 v] paysans avec dureté et avec insolence, je sais que l’insolence envers des malheureux manquans de pain et condamnés au travail est une inhumanité infâme, si c’est la ce que l’ingenieur en chef du Soissonais appele fermeté, nous ne parlons pas la même langue. Je sais que M. de Beauvisage après avoir emploié une année à faire une tranchée auprès du Mont d’Origni a emploié l’année suivante à la faire remplir des mêmes terres, ce qui n’est pas preuve d’une grande intelligence. Je sais qu’il a fait condamner les habitans de Ribemont une ou deux fois à des amendes que l’intendant a jugée[s] mal prononcées une [2 r] fois entre autres pour n’avoir pas travaillé à des reparations dans un tems ou les terreins etaient inondès, Je sais qu’il a éte pour la chaussée de Ribemont de trois ou quatre avis différens ; et je n’ai vu à cette variation d’autres causes 1° que les egards de M. l’intendant du Soissonais pour cette comunauté, 2° la pauvreté de la plupart des laboureurs. Elle va en avoir un troisième tort, celui que j’aie osé m’adresser à vous pour elle, mais j’ose vous prier de vous en rapporter au compte que vous rendra M. de Brie, et d’y avoir plutot |égard| <qu’aux> qu’au commentaire que l’ingénieur de Guise dictera à l’ingénieur en chef.

[2 v] Je n’ai <pas> encore rencontré persone qui se soit plaint de M. de Brie on dit seulement qu’il est trop humain, qu’il compte trop les homes pour quelque chose, et à l’exception de l’ingénieur en chef et du piqueur de Guise qui ont d’excelentes raisons pour cela je n’ai encore vu persone qui ne rendit <au> à M. de Beauvisage la même justice que moi.

Le subdélégué de Ribemont dont on vous parle est mon oncle, il n’a bien voulu se charger de cette place qu’à condition que jamais il ne serait chargé d’aucune partie de l’administration ou il pourrait y avoir des actes de rigueur, voila pourquoi il ne comandera jamais aucune corvée.

J’ai l’honeur d’être avec l’attachement le plus respectueux, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Le Mis de Condorcet.1Paraphe soulignant.

1
2
3
4
1555/3694 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 26 septembre 2022 (17:07) +
Rendu de la page en 0.126s