Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3693 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1719/3693 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1722
TitreJulie Jeanne Eleonore DE LESPINASSE à CONDORCET - 9 septembre [1769] (Localisation inconnue / -)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationLocalisation inconnue
Cote-
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Scripteur(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurce 9 septembre
Datation9 septembre [1769]
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurAu Bouloi, par Nemours
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséChâteau de Boulay
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséchâteau d'Ablois
Lieu de destination indexé
Adresse

A Monsieur

Monsieur le Marquis de Condorcet

de l’académie royale des sciences

à Ablois par Epernai

à Epernai en Champagne

Marques postales
Marques postalesOui
Pliage d’expéditionPli cacheté
Tarif postal12
Sousoui
Unité de compte étrangère-
Marque du bureau d’expédition[manuscrite :] Nemours
Bureau d'expédition indexé
Note(s) marques postales

La lettre, écrite au château du Boulay a été postée au bureau le plus proche, celui de la ville de Nemours pour rejoindre le bureau d'Epernay, le plus proche du château d'Ablois.

En l'absence de chemin poste direct entre Nemours et Epernay, la lettre a transité par Paris. Cela explique un port total de 12 sous en vertu du "principe du double port" (Tarif de 1759, art. LXXX) : 6 sous pour Nemours-Paris (art. XXIV) et autant pour Paris-Epernay (art. VIII).

Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé écru, filigrané

Pièce(s) jointe(s) ou liée(s)
Lettre(s) « de » ou « à » Condorcet
Référence(s)
Imprimé(s)
Catalogue(s) de vente
Textes
Incipit

Et moi aussi, monsieur, me voilà à la campagne ainsi que mon secretaire

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] au Bouloi, par Nemours ce 9 sept.

Et moi aussi, monsieur, me voilà à la campagne ainsi que mon secretaire (qui vous salue) & c’est en verité comme si j’avois fait le tour du monde ; tant le déplacement est désagreable pour moi. Il est vrai que nous avons eté malheureux, nous sommes arrivés par un temps execrable, dans une voiture mal fermée, avec le vent et la pluye ; il n’y a ici que nous d’etrangers. Nous en sommes fort aises, mais nous le serions bien plus de vous y avoir. Nous remplissons nos journées de lectures fort agreables, & quand il fera beau, nous y joindrons le divertissement de la promenade. Je vous crois à Ablois & en consequence je vous y adresse ma lettre. J’aurois eté enchantée d’y etre avec vous. Mais pour cela il ne falloit pas que le plaisir ne fût que pour moi ; c’est à dire qu’il auroit fallu que les maitres de la maison eussent levé les difficultés du voyage. Vous me manderez si vous les avez trouvés en bonne santé, et surtout m.r de S.t Chamans. Je ne suis pas en peine que vous l’aimiez si vous le connoîss[i]ez. Je suis bien sure aussi du sentiment que vous lui inspirerez. Vous n’etes pas tout à fait bien instruit sur le chapitre de Lisieux , m.r d’Ussé pretend qu’il y a 4 chanoines [1 v] qui ont protesté (le secretaire vouloit faire la dessus ses réflexions, mais on les lui interdit, & c’est bien le plus petit sacrifice qu’il puisse faire). Dez sera professeur à l’Ecole militaire à la nomination de m.r D’Alembert , c’est une bonne place, & qui seroit encore meilleure, s’il n’etoit pas marié, car il ne pourra pas avoir sa femme avec lui. M.r d’Ussé doit venir aujourd’hui à Nanteau chez made la Comtesse de Choiseul à deux lieues d’ici, je compte le voir beaucoup. A dieu, monsieur, je vous prie de dire mille choses pour moi à Ablois à tout le monde. Je voudrois bien que le petit enfant de made de Meulan ne lui donnât plus d’inquietude. Le secretaire vous embrasse, et vous attend. Mad.e d’Hericourt vous fait mille complimens ; m.r son fils n’est pas ici, à mon grand regret.

[2 r vierge] [2 v] [Adresse et marques postales]
1
2
3
4
1719/3693 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 29 septembre 2022 (15:44) +
Rendu de la page en 0.094s