Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3626 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1791/3626 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1798
TitreFrédéric II à CONDORCET - 7 janvier 1785 (Localisation inconnue)
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationLocalisation inconnue
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Scripteur(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurle 7. de Janvier 1785.
Datation7 janvier 1785
Travail de datation achevéOui
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Feuillet in-4°, vergé écru. Sans filigrane visible ?

Référence(s)
Catalogue(s) de vente
Edition(s)

OC 1847-1849, t. I, p. 302-303.

Textes
Incipit

Je vous suis fort obligé des ouvrages de feu d'Alembert

Transcription

[1 r] Monsieur le Marquis de Condorcet. Je vous suis fort obligé des ouvrages de feu d’Alembert, que Vous m’envoyez1OC : m’avez envoyés. avec votre lettre du 23. d’Octobre2OC : du 23 octobre. de l’année derniere. J’en ai eu quelques essais qui ont paru dés le commencement. C’est dommage qu’il n’ait pas traduit Tacite en entier. Mais un homme qui étoit original lui même, & et qui a fourni une infinité d’ouvrages sur des matieres scientifiques, ne devoit pas passer sa vie à traduire ce que d’autres avoient fait. Tacite est peut être de tous les auteurs de l’antiquité celui qui étoit le plus propre pour être traduit par un geomêtre, parce qu’il est serré, energique et plein de force. Je ne sache d’ailleurs pas, qu’aucun de nos grands geomêtres ait traduit des ouvrages de l’antiquité. Newton fit un commentaire sur l’Apocalypse, mais feu d’Alembert lui est bien superieur par le choix qu’il a fait, car il n’y a pas de comparaison à faire des sages reflexions de Tacite, aux balivernes de S.t Jean. Sur ce Je prie Dieu qu’il vous ait, Monsieur le Marquis de Condorcet, en sa sainte & digne garde.

Frederic

A Berlin
le 7. de Janvier 1785.

[1 v vierge]
Contenu

Sur D'Alembert et sur sa traduction de Tacite.

1791/3626 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 20 septembre 2021 (17:52) +
Rendu de la page en 0.019s