Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3782 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

180/3782 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC180
TitreJean Honoré Robert de PAUL DE LAMANON à CONDORCET - 10 février 1784 (Paris, Archives de l’Académie des sciences, Dossier biographique Lamanon)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
CoteDossier biographique Lamanon
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurle 10 fevr. 1784
Datation10 février 1784
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurTurin
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséTurin
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination indiqué par le scripteurParis
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis, hôtel de la Monnaie
Lieu de destination indexé
Note(s) lieu(x)

La mention "Turin [...] poste restante" au bas de la lettre indique l'adresse à laquelle il faut répondre. On comprend ici que Lamanon souhaitait que son courrier soit conservé au bureau de poste de Turin où il le récupèrerait.

Marque(s) postale(s)
Marque(s) postale(s)Oui
Tarif postal[franchise]
Autre(s) marque(s) postale(s)[Contreseing :] Rigoley d'Ogny
[double boucle de vérification de la franchise]
Note(s) marque(s) postale(s)

Le contreseing, ici de « Rigoley d'Ogny » (Claude Jean Rigoley d'Ogny, baron d'Ogny (1725-1798), intendant général des postes de 1770 à 1791, ou son fils, Claude François Marie Rigoley, comte d’Ogny (1756-1790), nommé « Intendant général des Postes et courriers de France en survivance et avec adjonction de service » aux côtés de son père le 25 janvier 1780 par Louis XVI), apposé à l'expédition, atteste d’un droit à la franchise . Il s’agit ici d’une franchise de complaisance, puisque ni Claude Jean Rigoley d’Ogny ni son fils ne sont les expéditeurs de la lettre. La double boucle (ou boucle multiple) est la griffe standardisée apposée à destination par le contrôleur de la franchise.

Comme cette franchise ne peut concerner que le territoire français, et en l’absence de toute autre marque postale, on déduit (1) une autre modalité d’acheminement entre Turin et la France ; (2) qu’arrivée en France la lettre n’a pas été confiée à la petite poste de Paris ; (3) qu’elle est donc arrivée de Turin, sous couvert, à Versailles.

La lettre circule donc sous couvert de Turin à Versailles. De Versailles, elle est confiée à la poste, sous bénéfice de la franchise de Rigoley, à destination l’hôtel de la Monnaie. L’absence de marque du bureau de départ est en tous cas irrégulière.

Papier et cachet
Description sommaire du papier

Feuillet in-4°, vergé écru filigrané

Textes
Incipit

J’ai l’honneur de vous adresser, Monsieur le Marquis, quelques idées sur les ballons

180/3782 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 11 juillet 2024 (11:21) +
Rendu de la page en 0.036s