Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3751 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1859/3751 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1863
TitreLes membres du Directoire du département de la Côte-d'Or aux membres de l'Académie des sciences de Paris - 5 septembre 1790 (Paris, Archives de l’Académie des sciences, pochette de la séance du 29 septembre 1790)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 29 septembre 1790
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Datation5 septembre 1790
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-folio, vergé écru, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Départemt de la Côte d’Or Lyon 5 7.bre 1790.

Messieurs.

Le Décret de l’Assemblée Nationale du 8 may concernant Les poids et mesures porte que Sa Majesté sera supliée de donner des ordres aux administrations des Divers Départemens du Royaume, afin qu’elles se procurent et qu’elles se fassent remettre par chacune des Municipalités comprises dans chaque département, et qu’elles Envoyent à Paris, pour être remis au secrétaire de L’Academie des sciences, un modèle parfaitement exact des différens Poids et des mesures élémentaires qui y sont en usage.

Le Directoire du Département de la Côte d’Or en recevant <d> La proclamation du Roi sur ce décret, a cherché à y voir ce qu’il devoit faire pour concourir à faire jouir promptement Le peuple françois du Bienfait de son Exécution.

En s’arrêtant à la Lettre de la Loi, il semble que les Administrations de Département doivent envoyer des modèles de toutes les mesures, c’est à dire des mesures mêmes Exactement Etalonnées sur les matrices authentiques qui existent dans Les greffes et aux secrétariats des maisons communes, ou tout au moins des [1 v] vaisseaux ou instrumens qui representent fidelement toutes ces mesures dans Leur forme et dans Leurs dimentions et qui n’en diffèrent qu’en ce que n’etant pas destinés pour L’usage, ils n’Exigent pas la même solidité et pourront être construits plus Economiquement ; ce qui paroit rentrer plus strictement dans L’acception de Modèle.

Mais, comment Les administrations de Département se procureront-elles, soit ces mesures réelles, soit ces modèles ? Si elles se bornent à en demander L’envoy aux Districts et par les Districts aux Municipalités, on ne doit pas compter sur une Exécution bien scrupuleuse, il y a bien peu d’ouvriers capables de cette opération, plusieurs Municipalités de Campagne qui ont des Mesures locales se refuseroient à en faire les frais, et de longtems on ne parviendroit à les Rassembler. Les Départemens se feront-ils envoyer ces matrices et Etalons pour en faire Exécuter les modèles sous Leurs yeux, par des ouvriers capables ? Les frais deviendroient bien plus considérables par la multiplicité des transports, La nécessité des procès verbaux pour le déplacement &a, cette méthode au surplus <n’Entrer [?]> n’Entraineroit guères moins de Lenteurs.

Maintenant si l’on Rapproche la disposition de la Loy de ses motifs, non pas seulement probables, mais Littéralement exprimés dans le préambule, on voit qu’il ne s’agit que de déterminer clairement Les Rapports des anciennes mesures avec les nouvelles.

D’après cela et en supposant que les Directoires de Département dussent s’occuper sans délai de cet objet et sans autre guide que les termes du Décret du 22 aout, Les Administrateurs du département de la Cote d’Or donneroient avec empressement tous leurs soins pour se procurer le plus Exactement possible les Raports de toutes Les mesures en usage dans son ressort avec des mesures parfaitement connues à Paris, de maniere que ces Raports pussent eux mêmes servir de Bazes au calcul des Rapports à établir avec les nouvelles mesures ; ils y ajouteroient Lorsqu’ils le jugeroient nécessaire une Courte déscription de la mesure, pour indiquer la forme, La matiere et Les principales dimentions, en tant que les circonstances [2 r] pourroient importer à l’Economie ou à la <comodité> commodité de ceux qui s’en servent, et ils croiroient avoir satisfait à ce que la Loy Exige d’Eux.

Pour arriver à ce but il ne seroit pas même Besoin de déplacer les matrices et Etalons, et de les faire apporter au chef lieu du Département, après avoir demandé quelque tems à l’avance aux Municipalités une note détaillée de leurs mesures Locales de tout Espéce, il suffiroit de charger de la vérification deux ou trois artistes intelligens qui dans une tournée de quelques jours, termineroient facilement cette opération.

Ces artistes seroient munis d’une instruction qui les guideroit et assureroit L’Exactitude et L’uniformité de leurs Résultats.

Ainsi, pour les mesures Linéaires, superficiaires, et cubiques, il Leur seroit Recommandé de les Exprimer en pieds de Roi, sous-Espèces ou multiples. Pour plus de sureté on pourroit Leur fournir un pied de roy parfaitement Etalonné, ou les obliger à joindre à leur procès verbal celui avec lequel ils auroient opéré.

Il en seroit usé de même pour le poid de marc avec lequel ils seroient chargés de comparer les différens poids en usage.

Les mesures de Capacité seroient remplies d’Eau de pluye, et L’Eau versée dans des vaisseaux cubiques construits à dessein, de maniere que toutes les capacités seroient facilement converties en pieds cubes, fractions ou multiples ; on pourroit même substituer à l’Eau une graine menüe d’autant mieux que c’Est le procédé habituel des <Etaloneurs> Etalonneurs.

Enfin L’on auroit attention de prendre note des vraies dimentions de ces vaisseaux dans tous Les cas où cela seroit utile et particulierement des Bâses supérieures de ceux destinés à donner une mesure apellée Comble.

Tous ces Raports de poids et de <dimensions> dimentions réduits ensuite dans un tableau, présenteroient au premier coup d’œil L’Evaluation de toutes Les mesures en usage dans le Département.

Tel seroit, Messieurs, Le Plan que le Directoire croiroit devoir suivre [2 v] si les moyens étoient à son choix, mais Le Décrèt du 22 aout le met dans le cas de penser que Sa Majesté fera adresser à ce sujet des ordres particuliers aux administrations de département ; que l’Académie des sciences à qui cette grande opération est confiée ne manquera pas de diriger par une instruction générale Les opérations préliminaires ; il se Borne en ce moment à vous proposer ces Reflexions, à en adresser copie à M Le Ministre de Sa Majesté, comme un témoignage de son Empressement à concourir autant qu’il est en lui à la plus prompte exécution d’une Loi si salutaire.

Nous sommes, Messieurs, dans Les sentimens les plus fraternels,

Les Membres composant
Le Directoire du Département de la Côte d’or.
Navier Président.1Paraphe bouclé. Minard2Signature avec paraphe bouclé, précédée d’une boucle en forme de sigma. Rameau3Paraphe bouclé.
Guyton (de Morveau) procu.r genal syndic4Paraphe bouclé.
Vaillant5Ruche avec paraphe bouclé.

1
2
3
4
Contenu

Rappellent que d’après le décret du 8 mai 1790, sanctionné par le roi le 22 août suivant, « "chacune des Municipalités comprises dans chaque département" » doit fournir à son administration « "un modèle parfaitement exact des différens Poids et des mesures élémentaires qui y sont en usage" » (f. 1 r). Face aux difficultés d’application d’un tel décret, proposent plutôt que soient transmis « les Raports de toutes Les mesures en usage […] avec des mesures parfaitement connues à Paris » (f. 1 v). Envoient un mémoire sur ce dernier objet [cf. pièce jointe], dont ils adressent aussi une copie « à M Le Ministre [de l’Intérieur, Armand Marc de Montmorin] » (f. 2 v).

1859/3751 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: mercredi 28 février 2024 (17:19) +
Rendu de la page en 0.049s