Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3626 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1885/3626 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1892
TitreCONDORCET à MONTARAN - [30 mars 1787] (Pierrefitte-sur-Seine, Archives nationales de France / F/12/1330)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationPierrefitte-sur-Seine, Archives nationales de France
CoteF/12/1330
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurCe Vendredi
Datation[30 mars 1787]
Travail de datation achevéOui
Note(s) dates

Cette lettre répond à celle du 29 mars 1787 (IDC 1893). Condorcet la date « Ce Vendredi » et précise au f. 1 v que « [l]’academie se separe aujourd’hui. », ce qui correspond au vendredi 30 mars 1787 (la séance suivante se tiendra le 18 avril suivant). Le secrétaire de Montaran a donc ajouté par erreur « 21 avril » à la suite du « Vendredi » indiqué par Condorcet. D’ailleurs, le 21 avril de 1787 est un samedi et non un vendredi, tandis que l’entremise de Calonne envisagée par Condorcet au f. 1 v de sa lettre n’aurait pas lieu d’être si celle-ci datait de la seconde quinzaine d’avril puisque Calonne a quitté le Contrôle général des finances le 8 avril.   

Textes
Contenu

En réponse à sa lettre [du 29 mars 1787, IDC 1893], lui explique que le rapport [de Baumé, Cornette, Cadet et Darcet] sur le procédé de Stephanopoli pour fabriquer de la teinture noire, de même que l’autre rapport [de Berthollet, Lavoisier, Vandermonde et Fourcroy], sont confidentiels. Lui propose trois solutions : demander le consentement de l’Académie pour transmettre ces rapports, solliciter Calonne [contrôleur général des finances] pour qu’il en exige une copie, lui laisser consulter les originaux. Concède être procédurier, mais estime que cette attitude s’impose face à Stephanopoli et ses partisans. Se permet de lui recommander un mémoire qu’il a reçu.

1885/3626 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 20 septembre 2021 (17:52) +
Rendu de la page en 0.064s