Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3777 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2556/3777 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2598
TitreCONDORCET à Jacob TRONCHIN - [16 juillet 1782] (Genève, Bibliothèque de Genève (site Bastions), Arch. Tronchin 167, p. 285-288)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationGenève, Bibliothèque de Genève (site Bastions)
CoteArch. Tronchin 167, p. 285-288
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Datation[16 juillet 1782]
Date de réception20 juillet 1782
Durée d'acheminement (en jour)4
Durée d'acheminement (certitude)Certaine
Note(s) dates

Le destinataire a indiqué la date de réception au dos de la lettre. La durée de l'acheminement dépasse largement les délais habituels de la petite poste, qui distribuait le courrier plusieurs fois par jour dans Paris. La lettre a pu exceptionnellement s'égarer ou le destinataire n'en a pris connaissance que tardivement, parce qu'il était absent, par exemple.

Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normalisé[Paris]
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis, rue de la Michodière
Lieu de destination indexé
Adresse

A Monsieur
Monsieur Tronchin chez M. Deodati
rue de la Michodiere près le boulevard

Marque(s) postale(s)
Marque(s) postale(s)Oui
Pliage d’expéditionPli cacheté
Marque du bureau d’expéditionG/56
Bureau d'expédition indexé
Levée5e [Lvee]
Autre(s) marque(s) postale(s)16 [sous tréma]
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 285-288. Type de papier : BNF576 (sous réserves).

Description référence :
Type de papier : BNF576. Vergé écru, légèrement rugueux. Épaisseur : 0,112 mm. Dimensions feuille entière :310 x 388 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet sur écu fleurdelisé / ?. [Contremarque manquante]. Ecart lignes de chaînettes : 24-25mm.

Image(s) de référence du filigrane
Référence(s)
Imprimé(s)
Edition(s)

André Delattre (1943), p. 529-531

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[285] Permettez-moi, Monsieur, de vous rappeler la promesse que vous m’avez faite de me donner une notice sur la vie de M. Tronchin. Je serais faché de ne pas pouvoir faire son éloge au mois de Novembre, d’autant plus que suivant toute apparence cela le retarderait d’un an au moins.

J’ai recu un livre Constitutionnaire, je vous en remercie, mais je ne l’ai pas lu, et j’attendrai pour le lire que Geneve soit tranquille. J’ai vu avec douleur <qu> en parcourant ce livre qu’on y régretait de n’avoir assas[s]iné legalement que trois homes en 1707, et cela m’a fait craindre pour 1782. J’ai été blessé aussi de voir que les magistrats devaient être autre chose que les commis du peuple. J’avoue que je n’ai jamais rien imaginé de plus grand que d’être choisi par une nation pour veiller sur ses interets. D’ailleurs cela n’est pas adroit. <[... ?]> M. Hennin commis de M. de Vergennes trouvera-t-il bon que les magistrats de Geneve ne veuillent pas être commis ? Francklin, Vasingthon, Laurence sont les commis des planteurs d’Amérique, et les membres du senat britannique qui sont commis <de leur> d’un bourg ou d’une [sic] comté ! <Et>1Surchargé par Tous, mot qui a été réécrit ensuite pour être plus lisible. Tous ces gens-là trouveront vos magistrats bien fiers. On pourrait dire <q> si ce n’etait pas une espece de blasphême que M. le comte de Vergennes lui même etant revocable à volonté n’est que le commis du roi de France.

[286] J’espere cependant que tout ira bien ; M. de Jaucourt etablira dans Geneve la paix et l’opera comique ; <et vos [... ?]> vos Dames et surtout vos Messieurs seront bientot excedés de la galanterie francaise, savoiarde et <suisses> suisse, <et> si jamais il <rev [?]> venait de nouvelles querelles, on fera lire en plein conseil la fable du jardinier et son seigneur et tout s’appaisera.

Ne perdez du moins qu’aussi peu qu’il sera possible en conservant la dignité du petit conseil, du roi de France, <de> des illustres cantons, et du <bienheureuse> bienheureux Victor, afin que les gens qui ont de l’humanité puissent dire de nos soldats

qu’ils ont tous fait en depit de vos saints

plus de batards encore que d’orphelins.

Come il [est] fort question de demagogues dans le livre Constitutionnaire, j’ai cherche ce mot dans mon dictionnaire il signifie qui conduit le peuple, ainsi voila vos negatifs redevenus demagogues, et ne differant des autres qu’en ce que les expulsés conduisaient le peuple par des argumens, et que <le [?]> ceux-ci le conduiront entre deux rangs de baionettes francaises.

[287] Pardonnez-moi, Monsieur, le faible que j’ai pour les gouvernemens democratiques, pour ceux ou regne l’egalité, et oú tous les droits des homes sont conservés. Ce gout n’est pas fondé sur les2Lire : des. lumieres fort etendues, mais il est absolument désinteressé ; et je ne puis souffrir qu’on dise á une classe d’homes <qu’elle> <quelqu> quelconque qu’elle n’est pas digne de soutenir ses droits et de les exercer. Si jamais je lis le livre Constitutionnaire je commencerai par effacer l’epigraphe.

Agreez, je vous supplie, Monsieur les assurances de mon attachement et de mon respect.

[288] [Adresse et marques postales]
1
2
3
4
2556/3777 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 17 juin 2024 (11:47) +
Rendu de la page en 0.037s