Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3699 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2864/3699 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2906
TitreJoseph BARTHÉLEMY DE POTHONIER  aux membres de l'Académie des sciences de Paris - 19 novembre 1776 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / Carton de documents non classés n° 2)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
CoteCarton de documents non classés n° 2
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurLe 19. 9.bre 1776.
Datation19 novembre 1776
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteura Rhode
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséRhodes
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis. Académie des sciences
Lieu de destination indexé
Marques postales
Marques postalesNon
Pliage d’expéditionPli non cacheté
Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] à Rhode Le 19. 9.bre 1776.

Messieurs

Je desirerois de tout mon Coeur pouvoir me flatter que le sujet de cette lettre interessa votre Curiosité.

En chassant sur les montagnes de cette ile, j’ay rencontré un membre viril petrifié. Des mures attentions m’ont fait aperçevoir que ce phénoméne n’avoit pû s’etre formé de luy seul, ni avoir pû l’etre par main d’homme ; la nature s’est icy secondée dans un different genre, et dans ce morçeau unique, elle laisse entrévoir une petrification exterieurement parfaitte ; mais le Canal de l’uretre que l’air n’a pas [1 v] |aparement| assés penetré, est encore tendre, friable, et Blanchatre ; l’orifice du gland est d’aprés nature ; les témoins sont renfermés, je pense, par la grosseur qui se manifeste à la racine de cette piece sous l’ecorce de cette petrification. Une main habile pourroit, je crois, les decouvrir, en otant, s’il se peut, les Couches petrifiées que le laps de tems y a formé. J’ay trouvé, Messieurs, cette piece en deux morceaux parfaits dans ses rapports, ils aideront à l’analyse qu’on en faira.

Trés peu au fait, Messieurs, de ces sortes d’Etude, je vous deffere l’homage de cette trouvaille, j’aurois cru avoir rencontré un tresor, si ce morceau bizarre peut, par sa curiosité, vous étre agreable, [2 r] je ne demanderay pour recompense que l’honneur de vous le faire agréer, et de me marquer le jugement que vous en porterés.

J’attends, Messieurs, votre permission pour vous l’envoyer.

Je suis avec un respectueux attachement Messieurs Votre trés humble & trés obeissant serviteur

De Pothonier.1Signature avec paraphe soulignant encadrée à gauche de trois points entre deux traits parallèles et à droite d’un signe de limitation.
Consul.

[2 v vierge]
1
2
3
4
Contenu

A trouvé « un membre viril petrifié ». Si cet objet intéresse l’Ads, est disposé à lui adresser.

2864/3699 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 5 décembre 2022 (16:20) +
Rendu de la page en 0.086s