Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3685 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

3305/3685 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC3347
TitreBERGHAUD à CONDORCET - 18 mai 1785 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / Carton n° 3 des prix, Chemise "Machine de Marly. Correspondances")
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
CoteCarton n° 3 des prix, Chemise "Machine de Marly. Correspondances"
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurLe 18 mai 1785
Datation18 mai 1785
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé écru, filigrané.

Textes

Transcription

[1 r] Cayes S.t Louis. Fond de l’Ile-a-Vaches, Côte S.t Domingue.
Le 18 mai 1785.

Monsieur,

Il y a quinze jours qu’entré dans une Maison, et attendant seul dans la salle la Personne que je voulais voir, le hazard me mit à la main le N° du Courrier de l’Europe qui annonce le Prix proposé par l’Academie pour la Machine de Marly.

Le peu de jours qui me restaient pour profitter du départ du 1.er Navire, et le peu de tems que me laissent mes occupations, m’ont à peine permis de Rediger mes idées, et de jetter à la hâte quelques figures pour aider à leur intelligence.

C’est en cette consideration que j’ose, Monsieur, par votre Ministere supplier l’Academie de me pardonner le peu de Neteté, les Ratures, et interlignes d’un travail que je n’ai point le tems de transcrire, et qu’elle pourrait rejetter comme peu conforme aux égards qui lui sont Dus, et que j’ai d’autant moins intention de <[... ?]> blesser, que Personne n’a pour elle, et pour chacun de ses <membres> Membres en particulier plus de respect et de vénération que moi.

Je suis moins retenu par le peu de meritte de [1 v] mon ouvrage, sachant combien l’Academie a d’indulgence pour qui conque trop aveuglé sur la faiblesse De ses propres talents, s’abandonne trop facilement à <l’impultion> l’impulsion du Desir d’être utile. L’insuffisance de mes <vains [?]> efforts à contribuer à la perfection de cette Machine, ne m’inspirera que plus d’admiration pour celui que la superiorité du Genie couronnera et placera au-dessus de ses concurrents.

J’ay l’honneur d’être avec les sentiments les Plus Respectueux Monsieur, Votre très humble et très obeïssant serviteur

Berghaud1Ruche bouclée.

P. S. incertain de l’exactitude du Cap.ne que je charge d’affranchir ce pacquet, j’ose prendre la liberté, Monsieur, de vous prier de m’en accuser la Reception, et pour vous epargner la peine d’affranchir jusqu’au 1.er port celles dont vous daignerez de m’honorer, vous pouvez les adresser à M. Moneron du Pin neg.t à Nantes qui aura la Bonté de me les faire parvenir par 1.er N.re [i. e. Navire] pour notre quartier.

[2 r vierge] [2 v vierge]
Contenu

A lu par hasard le Courrier de l’Europe annonçant le Prix sur la machine de Marly de 1785 pour 1787. Envoie un mémoire [non retrouvé] pour y concourir, en s’excusant de son mauvais aspect formel, causé par le peu de temps dont il a disposé. Demande un accusé de réception. 

3305/3685 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: samedi 13 août 2022 (16:42) +
Rendu de la page en 0.089s