Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3640 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

355/3640 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC355
TitreMALESHERBES à CONDORCET - [Entre le 18 mars et le 6 avril 1781, plus probablement à la fin mars 1781] (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 867, f. 58)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentNon déterminée
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 867, f. 58
Note(s) identification
et lieu de conservation

S'agit-il d'un brouillon et non d'une lettre originale (comme les lettres IDC 432 et 2285), en dépit de sa présence dans les papiers de Condorcet ? Cette lettre comporte en effet plusieurs ratures, tandis qu’elle ne présente pas de traces de pliage d’expédition. Il demeure toutefois surprenant de Malesherbes puisse prendre la peine de rédiger un brouillon pour une telle lettre.

Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[Entre le 18 mars et le 6 avril 1781, plus probablement à la fin mars 1781]
Note(s) dates

Cette lettre est écrite alors que Malesherbes est en possession d’une partie des papiers de Turgot qui lui ont été remis à la mort de ce dernier, le 18 mars 1781. Schelle (t. I, p. 7) indique par ailleurs que Malesherbes a rendu les papiers de Turgot à son frère le marquis le 6 avril 1781. Cette lettre a donc été écrite en ces deux dates. On pencherait plus précisément vers la fin mars : le dépouillement dont Malesherbes fait part à Condorcet laisse penser qu’il est en possession des papiers de Turgot depuis déjà un certain temps.

Textes

Transcription

[58 r] <Il y á quelques letres de l’abbe Rochon.

<Cest [?] que [?]> [... ?] de Mlle Despinasse.

De M Marguerie &[ca].>

Il y a quelques letres de m. <l’abbe> D’alembert.

Une de m. l’abbé Rochon.

Quelques unes de M. Marguery.

Et une liasse qui me paroit de Mlle de L’espinasse. Je n’en suis cependant pas sur. Notés que quand j’ay imagine que ces lettres [?] estoient de Mlle de L’espinasse, il y en avoit este [?] plusieurs de la meme ecriture que j’avois <vo [?]> <bru> brulées.

[58 v vierge]
355/3640 results        

                                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: mercredi 1 décembre 2021 (18:25) +
Rendu de la page en 0.029s