Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3692 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

871/3692 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC871
TitreCharles Etienne MAGNIN à CONDORCET - 7 janvier 1787 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / pochette de la séance du 31 janvier 1787)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 31 janvier 1787
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurLe 7. Janvier 1787
Datation7 janvier 1787
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurAutun
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséAutun
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Note(s) lieu(x)

Est (Bourgogne)

Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé azuré, filigrané

Textes
Incipit

On ne reconnoit pas en France de tribunal plus respectable pour les sciences 

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Monsieur

On ne reconnoit pas En France de tribunal plus respectable pour les sciences que la Célèbre <academie> Academie dont vous avés l’honneur d’Etre membre et le secrètaire. Ceux aussi qui s’y appliquent, s’Empressent-ils de lui faire l’hommage de leurs ouvrages, <pour> et désirent ardemment de voir couronner leurs travaux de l’honneur de <leurs [?]> ses suffrages. Un de mes amis qui ambitionne le même honneur ou du moins désire lEclaircissement de ses doutes m’a Chargé de vous faire passer les observations Ci-jointes et de vous prier de les prèsenter [1 v] à l’Academie pour savoir le jugement qu’elle en portera. Si elle ne pouvoit pas s’en occuper prochainement ou qu’elle ne jugeât |pas| l’ouvrage digne des moments qu’elle y pourroit donner ; J’aurois toujours recours à vous, et je vous prierois de m’En dire <de> votre façon de penser. L’auteur seroit infiniment |flatté| de mériter les suffrages d’un des plus dignes organes de l’<academie> Academie ; et s’il ne pouvoit atteindre à Cet honneur, il auroit du moins l’avantage de voir ses doutes se dissiper par la lumiére que vous voudriés bien y répandre.

J’ai l’honneur d’Etre avec la plus grande Estime et le plus profond Respect Monsieur Votre trés humble et trés obéissant Serviteur.

Magnin prêtre professeur de Physique

<au> Au petit séminaire d’Autun

Le 7. Janvier 1787.

[2 r vierge] [2 v vierge]
1
2
3
4
871/3692 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: mercredi 5 octobre 2022 (09:33) +
Rendu de la page en 0.076s