Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3614 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1381/3614 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1381
TitreCONDORCET à Nicolas RUAULT - [15 mars 1781] (Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois / NAF 24338, f. 390-391)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois
CoteNAF 24338, f. 390-391
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[15 mars 1781]
Travail de datation achevéNon
Note(s) dates

Il y a écrit sur cette lettre, de la main de Ruault : « le 15 mars 1781 renvoyé l’histre [= Histoire] du Parlement et le paquet de lettres de M. de Voltaire à M. le Cte de Schomberg ».

Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 390 -391 . Type de papier : BIF045 (à confirmer). Bifeuillet in-8°. Dimensions feuillet : 178 x 115

Description référence :
Type de papier : BIF045. Vergé écru, assez lisse. Épaisseur : 0,126 mm. Dimensions feuille entière :336 x 412 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet à courroie double sur écu coiffé d’une couronne / pendentif petite fleur de lis renversée / “D & C BLAUW”. Contremarque  : “D & C BLAUW”. Ecart lignes de chaînettes : 25-28mm.

Image(s) de référence du filigrane
Textes
IncipitVous me faites un très grand plaisir, Monsieur, en m’envoiant ce manuscrit

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[390 r] Vous me faites un très grand plaisir, Monsieur, en m’envoiant ce manuscrit, il m’epargnera des recherches très incomodes ; car j’en savais assez pour m’être apperçu des fautes, mais non pour les corriger sur le champ, et je n’aurai plus que la peine de consulter des gens instruits. |Il faut bien remercier l’auteur de ces obs. et l’engager à continuer.|

J’avais imaginé de joindre à la Henriade le Commentaire sur la vie de l’auteur et cela dans la supposition qu’on commencerait par la Henriade. Vous n’avez pas approuvé cette idée, mais je crois que l’on peut completer le volume |8°| de la Henriade en y joignant les petits poêmes du genre grave tels que <(>la Loi naturelle1Poème sur la Loi naturelle., la Destruction de Lisbone2Poème sur le Désastre de Lisbonne., le Poëme de Fontenoi, l’Eclesiaste3Précis de l’Ecclésiaste. et le Cantique4Précis du Cantique des cantiques. <)>. La Pucelle suivrait, ensuite viendrait, Le Temple du gout, La Guerre de Geneve5La Guerre civile de Genève. et les Discours philosophiques *. Dans l’in 4° on ajouterait au volume de la Henriade Le Temple du Gout et le[s] Discours Philosophiques et a la Pucelle, le poème de Geneve6La Guerre civile de Genève.. Mandez-moi votre avis par ce que [390 v] j’arrangerai sur le champ ces divers objets.

Voici une note que je vous prie d’ajouter [à]7Cette lacune provient du fait que le papier est détérioré à cet endroit.la Henriade, une note sur ce vers, Page 74 de [l’édi]tion8Cette lacune provient du fait que le papier est détérioré à cet endroit. en 40 vol., et sa cruauté même était une faiblesse. On trouve dans les Mémoires de Villeroi ; un discours de Henri 3|à un de ses confidens9En marge, Ruault a inscrit le signe # renvoyant à la transcription, située au f. 391 r, de cette addition de Condorcet.| sur la saint Barthelemi ou ce prince disculpe Charles IX et <le charge> s’accuse sa mere et lui <de tout le crime>. Charles IX fut entrainé suivant ce récit par les sollicitations de sa mère et de son frere10Catherine de Médicis et Henri, futur Henri III., qui lui avouerent que l’assassinat de Coligni s’etait commis par <leurs ordres> leur ordre : et qu’il fallait ou les immoler à l’amiral11Coligny. ou ordonner le massacre des protestans pour lequel ils avaient d’avance pris des mesures. M. de Voltaire ne pouvait admettre <cett> ce recit sans rendre Valois12Henri (?). trop odieux. D’ailleurs cette piece n’est rien moins qu’autentique.

[391 r] M. de Blosseville secretaire |des commandemens| de M. <de> le comte d’Artois a une suite prétieuse de lettres de [M.] de Voltaire à M. de Fourmont13Formont., mais il faut [que M.]14Cette lacune provient du fait que le papier est détérioré à cet endroit. de Beaumarchais les lui demande, [il m’a assuré / il a assuré ?]15Cette lacune provient du fait que le papier est détérioré à cet endroit. qu’il les donnerait sans difficulté. [S’il ne le]16Cette lacune provient du fait que le papier est détérioré à cet endroit. fait je vous prie de me le mander, [attendu] que celui qui <en> a deja de ces lettres à M. de Blosseville se chargerait de <les> le déterminer.

[391 v] [Adresse]
1
2
3
4
1381/3614 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: vendredi 18 juin 2021 (13:48) +
Rendu de la page en 0.035s