Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3614 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1412/3614 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1412
TitreCONDORCET à Nicolas RUAULT - [1782 ?] (Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois / NAF 24338, f. 449-450)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois
CoteNAF 24338, f. 449-450
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[1782 ?]
Travail de datation achevéNon
Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis, Vieille rue du Temple, chez Beaumarchais
Lieu de destination indexé
AdresseA Monsieur
Monsieur Ruault
chez M. de Beaumarchais
vieille rue du temple
Marques postales
Marques postalesOui
Pliage d’expéditionPli cacheté
Tarif postal[petite poste]
Sousoui
Marque du bureau d’expéditionG/56
Bureau d'expédition indexé
Levée6e Lvée
Autre(s) marque(s) postales[16 sous tréma ou I6 ?]
Note(s) marques postales

Si on lit, 16 sous tréma, c'est le jour de réception au bureau de tri de la petite poste.

Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 449 -450 . Type de papier : BNF572 . Bifeuillet in-8°. Dimensions feuillet : 178 x 116

Description référence :
Type de papier : BNF572. Vergé écru, légèrement rugueux. Épaisseur : 0,111 mm. Dimensions feuille entière :356 x 452 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet sur écu couronné, en pendentif : 4 à double chevron. Contremarque  : “VAN DER LEY”. Ecart lignes de chaînettes : 24-26mm. Tranchefile marque : 13-14 mm.

Image(s) de référence du filigrane
Textes
Incipit

J’ai oublié, Monsieur, deux notes essentielles

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[449 r] J’ai oublié, Monsieur, deux notes essentielles l’une pour le paquet des Stances l’autre pour celui des Epitres.

1À partir de cet endroit, parenthèse ouverte à gauche (probablement de la main de Ruault) de ce qui est écrit jusqu’à on n’aime plus..La 1ere pour les Stances.

Si vous voulez que j’aime encore

a cette stance.

On meurt deux fois je le vois bien

Cesser de plaire et d’être aimable &[c].

Note. La Motte2Antoine Houdard de La Motte. avait dit.

On meurt deux fois en ce bas monde

La 1ere en perdant les faveurs de Venus

Peu m’importe de la seconde

C’est un bien quand on n’aime plus.

<La Motte avoit>

3À partir de cet endroit, parenthèse ouverte à gauche (probablement de la main de Ruault) de ce qui est écrit jusqu’à d’un heros..La 2e est pour <l’> une Epitre au roi de Prusse commençant par ces mots

Eh bien mauvais plaisans critiques obstines.

après ces vers

Et qu’un plomb dans un tube entassé par des sots

Pour casser d’un seul coup la tête d’un heros. *

[449 v] <En [?]note [?]>Voiture avait dit <en parlant de la mort>

Que d’une force sans seconde

<Elle> La mort sait ses traits élancer

Ce qu’un peu de plomb peut casser

La plus belle tête du monde.

Epitre au Prince de Condé.

M. de Voltaire a cité lui même cette piece dans les Questions sur l’Enciclopedie. <Mais [?]> Ainsi l’on a eu grand tort de l’accuser d’avoir été le plagiaire de Voiture.

[450 r vierge] [450 v] [Adresse]
1
2
3
4
1412/3614 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: vendredi 18 juin 2021 (13:48) +
Rendu de la page en 0.031s