Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3614 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1414/3614 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1414
TitreCONDORCET à Nicolas RUAULT - [avril-mai 1782] (Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois / NAF 24338, f. 454-455)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois
CoteNAF 24338, f. 454-455
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[avril-mai 1782]
Travail de datation achevéNon
Note(s) dates

Peut-être que la dadation de Linda Gil, de l’été 1781, est meilleure compte tenu de la trace de cire noire, également utilisée dans une lettre de mars 1781.

Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 454-455. Type de papier : BIF012 . Bifeuillet in-4°. Dimensions feuillet : 194 x 155

Description référence :
Type de papier : BIF012. Vergé écru, assez lisse. Épaisseur : 0,111 mm. Dimensions feuille entière :308 x 396 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet à courroie simple sur écu coiffé d’une fleur-de-lis. Contremarque  : initiales “S K W”. Signe supplémentaire : monogramme “AR” (Adrian Rogge). Ecart lignes de chaînettes : 25-27mm.

Image(s) de référence du filigrane
Textes
IncipitMonsieur, come l’impression de la Henriade

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[454 r] Monsieur, come l’impression de la Henriade n’est pas commencée, voici une note sur le vingtroisième vers |du 3e chant| de la Henriade que je crois bon d’ajouter.

Je le vis expirant. Henri 4 fut temoin de la mort de Charles Neuf, ce prince dont il avait reçu tant d’outrages le fit appeler peu d’heures avant <sa mort> de mourir. Il lui recommanda sa femme et sa fille, <et l’avertit ensuite> come a l’heritier <presomptif> naturel de la couronne, et a un Prince dont il connaissait la bonne foi et la grandeur d’ame. Il l’avertit ensuite de se defier de ... (mais il prononca ce nom et quelques paroles qui suivirent de maniere a n’être pas entendu de ceux qui étaient dans la chambre). Monsieur <pour quoi> il ne faut pas dire cela dit la reine mere qui était présente. Pourquoi ne pas le dire, repondit Charles Neuf, cela est vrai : Il <pa [?]> est vraisemblable que c’est de Henri 3 <dont> qu’il <voulait parler> parlait. Il connaissait tous ses vices, et l’avait pris en horreur depuis qu’il l’avait vu retarder son depart pour la Pologne dans l’esperance de sa mort prochaine.

[454 v] J’ai enfin retrouvé un petit morceau sur l’Histoire de Charles XII, qui ne se trouve plus dans les editions de M. de Voltaire. Je le fais copier, pour le joindre à ce volume.

Je m’occupe de la Pucelle, j’<y> ai cru devoir y faire une petite préface de quelques pages ; pour nous disculper auprès des gens severes des ordures qui resteront dans les variantes, et |aux yeux des autres| de celles que nous effacerons.

[455 r vierge] [455 v] [Adresse]
1
2
3
4
1414/3614 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: vendredi 18 juin 2021 (13:48) +
Rendu de la page en 0.032s