Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3571 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1462/3571 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1464
TitreSophie de Grouchy à CONDORCET - [fin 1793] (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 852, f. 91)
Datation[fin 1793]
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 852, f. 91
Intervention
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Lieux
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséParis
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Identifiant MUSEUC167UD76UCd2683
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 091-091. Type de papier : BIF043 .

Description référence :
Type de papier : BIF043. Vergé légèrement azuré, assez lisse. Épaisseur : 0,136 mm. Dimensions feuille entière :366 x 560 (rogné). Ecart lignes de chaînettes : 27-29mm.

Image(s) de référence du filigrane
Description sommaire du papier

Feuillet simple in-8°, vergé légèrement azuré, filigrané 

Textes
Incipit

Cesse donc, je t’en conjure, de te considérer 

Ouvrir dans une nouvelle page

Nature du document : lettre originale, autographe, non signée1En dépit de la barre oblique, que l’on pourrait assimiler à un S, du signe ./. marquant l’achèvement de la lettre..

Adresse :

A Madame

Madame Vernet

rue des Fossoyeurs près de St Sulpice

A Paris
(f. 91 v).

Support d'écriture : feuillet simple in-8°, vergé légèrement azuré, filigrané.

Autre élément matériel :

  • cachet de cire rouge, brisé (f. 91 v) ;
  • lacune sur le côté du feuillet, vraisemblablement occasionnée par le décachetage de la lettre, comblée par l’ajout d’une pièce de papier.

Inscription allographe, d’une main inconnue : meamais (f. 91 v).

Transcription

[91 r] Cesse donc, je t’en conjure, de te considérer comme ne pouvant que nuire à ce que tu aimes, et excepté tes périls envisage La perte de ta fortune qui est même probable, à L’Epoque où il parait qu’on te Rendra justice, comme un de ces coups du sort qui ne sont point de véritables malheurs à mon age quand on a quelque talent et quelque Raison, et à celui de notre petite puisqu’elle sera élevée dans une situation plus conforme à L’Égalité, et prendra d’exemple Les sages habitudes d’occuppation qu’elle aurait pu négliger dans L’aisance. Jouïs du Bonheur que j’ai de pouvoir te Rendre un peu de ce que tu m’as donné, et t’etre utile jusqu’a La paix. J’ai un Bien grand Espoir que tu arriveras paisiblement à ce moment. On n’a aucune colere contre toi, et Les deux hommes qui te paraissaient plus contraires, Répandent, sachant Le contraire, que tu <est [?]> es en Suisse ; et quoique tes Biens soient arretés comme n’y etant pas, tu n’es pas, du moins ici, sur La Liste des Emigrés, ce qui prouve que c’est ton absence et non ta vie qu’on veut. Reviens donc à L’Espérance qui soutient mon coeur, et m’a Rendu un peu d’Espoir depuis tes dernieres nouvelles. Tu es ingrat de penser que cette miniature n’etait [que] pour toi. Je t’en enverrai d’autres à voir qu’il faudra me Renvoyer dans un mois ou plutôt quand je t’en Renverrai une autre. Ainsi tu en auras toujours et de diverses devant Les yeux. Je fais Le portrait te Ressemblant de sorte que je n’en manque pas. Tu me Renverras La colombe quand je t’enverrai autre chose. Que ne puis je adoucir de toute ma tendresse Les idées douloureuses qui me semblent occupper ton ame plus que jamais. Ecris moi avec un crayon que je t’envoye, et mets un point après chaque mot comme moi pour Epargner mes yeux. Je t’envoye Bas, souliers, <pantalons [?]> pantalons, et voudrais pouvoir t’envoyer tout ce que La petite dit de tendre sur ton absence, comme de prier Les gens qui s’en vont de te prier de venir diner avec elle. Adieu, vis pour ce Bonheur.[91 v]

[Adresse et inscription allographe (voir ci-dessus)]

1462/3571 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2020 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 23 novembre 2020 (16:12) +
Rendu de la page en 0.062s