Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3626 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1487/3626 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1489
TitrePierre Henri SEIGNETTE à CONDORCET - [fin 1791-début 1792] (La Rochelle, Médiathèque Michel-Crépeau / Ms 784, f. 204)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentBrouillon
Lieu de conservationLa Rochelle, Médiathèque Michel-Crépeau
CoteMs 784, f. 204
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Note(s) intervention(s)

Seignette remercie le destinataire de sa lettre de son « Eloge de Franklin ». Son auteur est présenté comme un « intim[e] » de Franklin et la façon dont Seignette décrit cet éloge correspond avec le ton que Condorcet y emploie.

Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[fin 1791-début 1792]
Note(s) dates

La parution de l’Eloge de Franklin chez Pyre et Petit est annoncée dans le Mercure français du 24 décembre 1791 (p. 112-117) et le Journal encyclopédique du 30 décembre 1791 (t. IX, p. 528-539). Il est par ailleurs difficile d’imaginer que Condorcet ai pu envoyer auparavant une copie manuscrite de son éloge à Seignette, prononcé le 13 novembre 1790 à la séance publique de l’Académie des sciences : sa version imprimée représente tout de même 42 pages. On a donc tout lieu de penser que cette lettre de remerciement de Seignette date de la fin 1791 ou du début 1792.

Sauf erreur, l’annonce de cette parution ne figure pas, en revanche, dans le Journal de Paris.

Papier et cachet
Description sommaire du papier

Feuillet in-4°, vergé azuré, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[204 r] J’ai remis à l’acad. l’Eloge de Franklin que vous m’avez fait l’h. de m’adresser. <Nous avons vu avec grand plaisir le portrait de ce grand homme tracè de votre main.> Vous avez scu, M, peindre le savant, le Philosophe, l’homme d’Etat et nous avons vu avec grand plaisir un si beau portrait <pla> tracè de votre main. <Vous vous acquitez> C’est un monument elevé en l’h.r des grands talens, |des grandes vertus| et de la liberté. Je n’ai pas comme vous joui de l’intimitè de <M.> Franklin, mais <me [?]> <il daigna m’accueillir dans une visite que je lui fis la veille de son [dé]part> la veille de son depart, M. Le Roy me mena à Passy, <cet homme celebre> me presenta à <fr comme> ce gr. hoe [comme]1Ce mot a été barré par erreur. un ami de M. Walsh, <que j’avois secondé dans ses observat. sur la Torpille>. Fr. <dai> m’accueillit avec bonté et j’eus avec lui une longue conversation sur la Torpille, <M. Le> j’avois secondè M. Walsh dans ses observat. sur ce poisson electrique. Je mets au nombre de mes plus beaux jours celui que me procura M. Le Roy et j’aime à m’en rappeller le souvenir.

[204 v vierge]

1
2
1487/3626 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 20 septembre 2021 (17:52) +
Rendu de la page en 0.03s