Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3694 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2153/3694 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2195
TitreCONDORCET à TRUDAINE DE MONTIGNY - 26 juillet [1775] (Pierrefitte-sur-Seine, Archives nationales de France / F/14/610)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationPierrefitte-sur-Seine, Archives nationales de France
CoteF/14/610
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Scripteur(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Signature de Condorcet[non]
Dates
Date indiquée par le scripteurCe 26 Juillet
Datation26 juillet [1775]
Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : [n°11]-1-[n°11]-2. Type de papier : DP011 (à confirmer). Bifeuillet in-4°. Dimensions feuillet : 197 x 156

Description référence :
Type de papier : DP011. Vergé écru, légèrement rugueux. Épaisseur : 0,107 mm. Dimensions feuille entière :314 x 396 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet à courroie simple sur écu coiffé d’une fleur-de-lis / pendentif : petite fleur de lis renversée / “D & C BLAUW”. Contremarque  : “D & C BLAUW”. Ecart lignes de chaînettes : 24,5-26,5mm.

Référence(s)
Imprimé(s)
Textes
Incipit

"J’ai l’honeur de vous envoier, Monsieur une lettre De M. de Brie"

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Ce 26 Juillet

J’ai l’honeur de vous envoier, Monsieur une lettre De M. de Brie, et je vous prie de donner les ordres que <je> vous jugerez convenables en consequence. Je mande a M. de Brie de faire a present les <niveaux> nivellemens nécessaires pour juger du projet de communication entre l’Oise et la Sambre.

Il faudrait en general que lorsqu’on travaille en1Lire : à. rendre une riviere navigable on songeât en même tems au dessechement des prairies où elle coule ; et c’est a quoi je vois qu’on ne songe jamais. Si on laisse suivre le projet de M. Laurent [1 v] pour la navigation de la Somme, on aura à la vérité un canal, mais si dans quelque tems on veut dessécher les marais on trouvera que le canal n’est d aucune utilité pour cet objet. Il |en| est de même des chaussees qui traversent les marais, elles auraient pu servir au dessécheme[nt2La fin de ce mot n’a pas été écrite du fait d’un manque de place sur la page.] et j’en ai vu qui n’avaient servi qu’a le rendre plus difficile.

Je desirerais que l’air de Montigni donnât à Madame Trudaine plus de force, et qu’elle put aller respirer l’air de Naples l’hyver prochain. Le dernier de Paris a été trop cruel.

[2 r-v vierge]
1
2
3
4
2153/3694 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 26 septembre 2022 (17:07) +
Rendu de la page en 0.099s