Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3626 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2202/3626 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2247
TitreCONDORCET à Membres de l'Assemblée électorale du département de Paris - [31 août 1791] (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 863, f. 1)
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentBrouillon
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 863, f. 1
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur[non]
Datation[31 août 1791]
Travail de datation achevéNon
Note(s) dates

Voir datation de l'IDD 1677

Papier et cachet
Description du papier issue de Muse

Description occurrence :
Ff. début/fin : 001-001. Type de papier : BIF012 .

Description référence :
Type de papier : BIF012. Vergé écru, assez lisse. Épaisseur : 0,111 mm. Dimensions feuille entière :308 x 396 (rogné). Filigrane : Marque : Cornet à courroie simple sur écu coiffé d’une fleur-de-lis. Contremarque  : initiales “S K W”. Signe supplémentaire : monogramme “AR” (Adrian Rogge). Ecart lignes de chaînettes : 25-27mm.

Image(s) de référence du filigrane
Référence(s)
Edition(s)

Cahen (1904, p. 272) a publié cette lettre sans les ratures

Textes
Incipit

M. de Lacretelle a donné aux citoyens un exemple que je m'honnore de suivre

Transcription

[1 r] 31 août 1791

Messieurs.

M. de La Cretelle a donné aux citoyens un exemple que je m’honore de suivre.

Je n’ai |auprés de vous| d’autre titre que d’avoir emploié toutes mes forces a la <recherche de la verité> poursuite de la verité, <et> et d’avoir eu quelquefois le bonheur de la défendre. <J’ai soutenu les droits des hommes, j’ai cherché> <J’ai soutenu les droits des hommes, j’ai essaiè d’en faire connaitre toute l’etendue dans un tems où ils etaient outragés1Etat antérieur : où ils etaient outragées. par toutes les autorités qui auraient du n’être etablies que pour les défendre>.

<Tel a eté tel sera toujours l’emploi> <Telle a été, telle sera encore l’emploi de ma vie. C’est a elle, c’est au maintien des droits eternels>

Vous trouverez aisement et <de plus grands talent[s] et de plus grandes lumieres> de2Condorcet a oublié de barrer ce mot. plus de talent[s] et plus de lumieres ; mais sur de conserver toujours l’indépendance de mes opinions, de ne chercher dans la discussion des loix que la verite <d> comme je la chercherois dans de solitaires meditations [1 v] <j’ai cru pouvoir non pretendre mais m’offrir à vos suffrages ;> <. Ma vie appar> <j’ai cru pouvoir non pretendre mais m’offrir à vos suffrages et me presenter à vous non comme digne de les obtenir, mais comme dev> <j’ai cru pouvoir sans pretentions> <j’ai cru pouvoir sans présomption vous offrir,> <j’ai cru que vo> <j’ai cru pouvoir vous offrir un devouement sans bornes à la cause de la patrie.> <j’ai cru pouvoir> <j’ai cru pouvoir vous offrir un> <j’ai cru qu’un denouement sans born> <j’ai cru pouvoir sans présomption> <j’ai pu ne pas me croire indigne de votre confiance et que le desir de servir la chose publique dans le poste ou le suffrage de ses concitoyens daigne l’appeler n’etait pas dans une nation libre une> <j’ai pu ne pas me croire indigne de votre confiance et que le desir de servir la chose publique dans le poste ou le suffrage de ses concitoyens daigne l’appeler n’etait pas dans une nation libre une preuve d’ambition et d’orgueil, un [?]> <j’ai pu ne pas me croire indigne de votre confiance et que le desir de servir la chose publique dans le poste ou le suffrage de ses concitoyens daigne l’appeler n’etait pas dans une nation libre une preuve d’ambition et d’orgueil, mais comme un senti> <j’ai pu ne pas me croire indigne de votre confiance et que le desir de servir la chose publique dans le poste ou le suffrage de ses concitoyens daigne l’appeler n’etait pas dans une nation libre une preuve d’ambition et d’orgueil, une marque de devouement> <j’ai pu ne pas me croire indigne de votre confiance et que le desir de servir la chose publique dans le poste ou le suffrage de ses concitoyens daigne l’appeler ne> <j’ai pu ne pas me croire indigne de votre confiance et que le desir de servir la chose publique dans le poste ou le suffrage de ses concitoyens daigne l’appeler ne devait pas être regardé chez une nation libre [comme ?] une preuve d’ambition et d’orgueil, mais comme une marque de devouement> <j’ai pensé que chez une nation libre le desir d’être appelé par le suffrage de ses freres a servir la cause commune ne> <j’ai pensé que chez une nation libre le desir d’être appelé par le suffrage de ses freres a servir la cause commune doit être regardé non comme une preuve d’ambition ou d’orgueil, mais comme une marque de devouement envers la patrie, comme l’expression d’un sentiment qui doit être dans toutes les ames,> j’ai pensé que chez une nation libre le desir d’être appelé par le suffrage des citoyens a servir la cause commune pouvait être regardé non comme une preuve d’ambition ou d’orgueil, mais comme une marque de devouement envers la patrie, comme l’expression d’un sentiment qui doit vivre dans tous les coeurs.

Contenu

Déclaration de candidature à l’Assemblée législative. Entend suivre l’exemple de Lacretelle [qui avait déposé sa candidature auprès de l’Assemblée électorale du département de Paris le 30 août 1791.] 

2202/3626 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 27 septembre 2021 (19:10) +
Rendu de la page en 0.026s