Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3640 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2221/3640 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2263
TitreJoseph Louis de LAGRANGE à CONDORCET - 18 juillet 1774 (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 876, f. 28-29)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 876, f. 28-29
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Signature de Condorcet[néant]
Signature(s) (hormis Condorcet)Non
Dates
Date indiquée par le scripteurce 18 Juillet 1774.
Datation18 juillet 1774
Travail de datation achevéOui
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurA Berlin
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséBerlin
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis, rue de Louis le Grand
Lieu de destination indexé
AdresseA monsieur / Monsieur le Marquis de Condorcet / de l'Académie Royale des Sciences / de Paris && / rue de Louis-le-Grand / vis-à-vis la rue Neuve / Saint-Augustin / à Paris
Marques postales
Marques postalesOui
Pliage d’expéditionPli cacheté
Tarif postal[international]
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé écru, filigrané

Cachet de cireoui
Couleur de la cirerouge
Référence(s)
Edition(s)

G. Darboux, Lettres de Lagrange à Condorcet. In : J.-A. Serret (éd.) et al., Oeuvres de Lagrange, Paris, Gauthier-Villars. Vol. 14, 1892, p. 26-27.

Textes
Incipit

Je n'ai recu mon cher et illustre confrère que depuis deux jours votre paquet du 10 fevrier

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[28 r] ce 18 Juillet 1774. à Berlin

Je n'ai reçu, mon cher et illustre Confrere que depuis deux jours votre paquet du 10 fevrier, contenant un exemplaire de ma piece sur la libration de la Lune. j'ignore ce qui a pu cause un si grand retardement, et je me hate de vous en accuser la reception, et de vous en temoigner ma reconnaissance. Comme depuis ce tems vous auriez pu changer d'avis relativement aux commissions dont vous me chargez dans votre lettre, j'attendrai pour les executer que vous me reiteriez vos ordres la dessus ; En attendant, j'ai demandé au Libraire le prix de nos Memoires, et il l'a fixé a 10lt de france le volume pour les 25 anciens volumes, et à 11lt pour les suivans dont il y a deja trois, le quatrieme etant pret a mettre sous la presse. il m'a dit aussi qu'il serait bien aise qu'on fît payer l'argent à Strasbourg à un de ses correspondans qu'il m'indiquera lorsqu'il fera l'envoi des livres à l'adresse que vous m'avez marquée, ou bien a telle autre qu'il vous plaira de me donner. j'attends donc votre décision la dessus, et je ne negligerai rien pour vous servir du mieux que je pourrai.

A l'égard du journal literaire de Berlin je vous prie de me dire aussi si vous en avez encore besoin ; il en parait six [28 v] volumes par an, et le prix en est si je ne me trompe d'un ecu le volume ; j'aurai soin qu'il soit envoyé à l'Editeur de la gazette de literature, sous l'adresse du Chanchelier, comme vous me le marquez. M. d'Alembert me mande que ma piece sur l'equation seculaire est deja sous presse ; cela me fait croire que les précédentes sont deja imprimées, ce qui me fait beaucoup de plaisir ; car en vérité je commencais presque à desesperer de les voir paraitre, et je vous en ai d'autant plus d'obligation. Le libraire m'a annoncé qu'il y avait en chemin un paquet de votre part pour moi ; je souhaite y trouver le volume de 1771 de vos memoires, dont je sais que l'histoire est toute de votre façon. je me fais d'avance une grande fete de la lire et d'en profitter ; et je vous promets de vous en dire mon avis avec toute la sincérité que l'amitié exige. Vous avez vu par ma derniere lettre que notre prix a ete remis, et les raisons qui y ont donné lieu, ainsi que mon sentiment sur la piece pour laquelle vous paraissiez vous interesser. Le memoire sur les mouvemens des nœuds et les variations des inclinaisons des orbites des planetes dont je vous ai deja parlé, et que je destine a votre Academie, si elle veut [29 r] bien me permettre de le lui presenter, sera bientot achevé. il contiendra une theorie nouvelle sur cette matiere, et l'application numerique a chacune des planetes premieres, aussi bien qu'aux satellites de Jupiter ; mais je ne vous l'enverrai qu'a condition que vous et M. d'Alembert voudrez bien le juger d'avance et le supprimer au cas que vous ne le trouviez pas digne de l'Academie.

Adieu, mon cher et illustre Ami je vous embrasse de tout mon cœur et je vous aime avec toute la tendresse possible. Embrassez pour moi M. d'Alembert, dites lui que j'ai recu sa lettre du 1er, et que je lui repondrai par la premiere occasion qui se presentera.

Je suis un peu surpris de ce que vous me dites de M. de la Place ; c'est assés, ce me semble, le defaut des jeunes gens de s'enfler des premiers succès ; mais la presomption diminue ensuite à mesure que la science augmente. Dites moi un peu pourquoi M. de la Lande a renoncé à la Connaissance des temps. Adieu iterum.

[29 v] [adresse, marques postales et cachet]
1
2
3
4
Contenu

Lagrange répond à une lettre de C. du 10 février 1774 accompagnant un paquet reçu il y a deux jours, avec un exemplaire de sa pièce [du prix de 1764] sur la Lune. Ses demandes toujours valables ? Coût des Mémoires de Berlin. Journal littéraire de Berlin. Retard d’impression des pièces relatives aux prix de l’Académie des sciences. Un paquet de C. en chemin : espère le volume académique de 1771. Rappel de sa dernière lettre sur le prix des comètes. Mémoire d’astronomie destiné à l’Académie de Paris bientôt achevé ; souhaite l’avis de C. et de d’Alembert avant la présentation. Reçu la lettre de d’Alembert du 1er juillet. Surpris de « ce que vous me dites de M. de la Place ».

2221/3640 results        

                                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: mercredi 1 décembre 2021 (18:25) +
Rendu de la page en 0.028s