Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3626 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2252/3626 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2297
TitreJoseph François BOURDIER [DE LAMOULIERE] à CONDORCET - 2 mai 1787 (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France / Ms 867, f. 3-4)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque de l’Institut de France
CoteMs 867, f. 3-4
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Note(s) intervention(s)

Lettre signée.

Dates
Date indiquée par le scripteurCe 2 mai. <1788> 1787. [trait en dessous]
Datation2 mai 1787
Travail de datation achevéOui
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé azuré, filigrané 

Textes
Incipit

Sans trop calculer mes forces je me suis chargé

Transcription

[3 r] Monsieur

Sans trop calculer mes forces je me suis chargé de faire pour la séance prochaine de la faculté de medecine de Paris l’éloge de M Guettard ancien membre de votre academie. Jeune encore je n’ai point eu occasion de connoittre ce medecin, je ne l’ai même jamais vu. Ne sachant à qui m’adresser pour me procurer les details qui me seroient necessaires à cet effet, pous1Fort probablement une hésitation entre pourrais et puis.-je esperer, Monsieur, quoique n’ayant point l’honëur d’etre connu de vous, que vous voudrez bien m’en faciliter les moyens, soit en me comuniquant l’eloge que vous avez fait de ce scavant academicien, soit en me donnant quelques [3 v] Renseignemens sur les principaux traits de sa vie.

Tout en désirant la premiere faveur, je crains qu’entraîné par le charme que vous repandez sur tout ce qui sort de vôtre plume féconde, je ne sois tenté de vous faire quelque larcin ; jaloux d’obtenir des applaudissemens cette faute me deviendroit indispensable, si donc, Monsieur, vous ne voulez pas m’exposer à la comettre, ne me refusez pas je vous prie la notice dont jai besoin, cest un service important que vous m’aurez rendu. Je suis avec un profond respect,

Monsieur Votre très humble et très obeissant Serviteur

Bourdier medecin

Rüe Neuve des Petits Champs N.° 83.

Ce 2 mai . <1788 [?]> 1787.

[4 r vierge] [4 v vierge]
Contenu

S’est proposé de rédiger un éloge de Guettard. A cette fin, demande à C. l’éloge qu’il a lui-même rédigé ou, à défaut, des informations sur Guettard.

2252/3626 results        

                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau. Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: lundi 20 septembre 2021 (17:52) +
Rendu de la page en 0.019s