Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3693 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

349/3693 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC349
TitreLes commissaires des états de Bretagne aux membres de l'Académie des sciences de Paris - 13 juillet 1786 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / Pochette de la séance du 19 juillet 1786)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
CotePochette de la séance du 19 juillet 1786
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Scripteur(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Signature de Condorcet[néant]
Signature(s) (hormis Condorcet)Oui
Dates
Date indiquée par le scripteurle 13. Juillet 1786.
Datation13 juillet 1786
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurRennes
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséRennes
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination indiqué par le scripteurParis
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Marques postales
Pliage d’expéditionPli non cacheté
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé écru, filigrané

Pièce(s) jointe(s) ou liée(s)
Lettre(s) « de » ou « à » Condorcet
Textes
Incipit

Un de nos premiers soins, après la dernière tenue des États de cette province

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Rennes le 13. Juillet 1786.

Messieurs,

Un de nos premiers soins, après la dernière tenue des Etats de cette province, fut de vous faire part de leur délibération du 4. fevrier 1785. Ils avoient ordonné par cette délibération, des vérifications, tant sur les Directions de S.t Malo et de Laval, que sur les communications de la Vilaine à la Loire, et de La Vilaine avec les rivières d’Oût, Blavet et Chateaulin, et sur la possibilité du desséchement des marais de Brins. Ils nous avoient chargés de vous prier de nommer des Commissaires pour y procéder, et sur leur rapport donner votre Avis et [1 v] porter votre jugement.

Nous eûmes En consequence, Messieurs, l’honneur de vous adresser, le 18. fevrier 1785, un recueil imprimé, de différens mémoires, observations et nivellemens qui avoient été présentés aux Etats, et le 21. Mars l’extrait de leur délibération du 4. fevrier, ainsi que vous aviez témoigné le desirer par votre lettre du 14. Sur la demande que nous en fit M. Le Marquis de Condorcet, par sa lettre du 25 mai, nous envoyames à MM. vos Commissaires, le 17. juin, des plans, devis, Nivellemens et profils des rivières d’Isle, Linon, Rance, Meu, Garun, Vilaine, Ernée et Maïenne. Le 28. Juillet, à leur passage à Rennes, nous leur fîmes remettre des recueils entiers de tous les mémoires présentés aux Etats, avec les calques originaux du travail de nos Géographes sur les rivières d’Oust, de Blavet, d’Hières et de Chateaulin, et le 5. Août nous eumes L’honneur de leur adresser à Nantes, trois mémoires relatifs à la communication de la Vilaine [2 r] par l’Isac et le Don.

Pour faciliter plus encore les opérations que les Etats vous avoient priés de faire, dès le 1.er Avril 1785, nous avions donné ordre de lever le cours des rivières de Blavet, Oust, Hières et Chateaulin. Aussitôt que les Ingenieurs Géographes1Ce mot est absent de la minute. en ont remis à la Commission les plans, avec les Nivellemens et jauges d’eau, nous en avons fait faire les copies éxactes que nous avons L’honneur de Vous adresser. Nous y joignons le profil de la rivière de Vilaine, de Cesson à Vitré, et la copie du plan des marais de Brins et Murin que nous avons fait lever sur l’échelle de deux pouces pour Cent toises.

On Travaille, dans ce moment, à lever les plans et faire les Nivellemens nécessaires pour reconnoître la possibilité de la communication de la Loire à la Vilaine, par l’Isac ou Le Don. Vous les recevrez aussitôt qu’ils seront achevés.

Permettez nous de vous rappeler, Messieurs, que les Etats, pleins de confiance dans vos lumières, s’en rapportent uniquement à vous, pour l’éxamen de tous les ouvrages [2 v] à faire dans les différentes directions, L’assiette La plus parfaite des Travaux, l’Etat des dépenses et le jugement qu’on doit porter sur tout ce qui est relatif à l’entretien, le produit et l’utilité d’une Navigation intérieure, dans les différentes parties de la province. Nous ne pouvons qu’applaudir à leurs sentimens, et nous éprouvons une vraie satisfaction en Vous donnant tous les r’enseignemens [sic] qu’il nous est possible de Vous procurer.

Nous sommes avec Respect, Messieurs, Vos très humbles et très obeissant Serviteurs

Les Commissaires des Etats Pour la Navigation de Bretagne.

L’abbé de fénieux2Paraphe soulignant. onffroy De la Motte fablet3Paraphe bouclé.

Nous vous adressons les plans sous le couvert de M. le Clleur G.al.

1
2
3
4
Correspondance de Condorcet pour Lettre(s) « de » ou « à » Condorcet (1 result)
Les commissaires des états de Bretagne aux membres de l'Académie des sciences de Paris - 13 juillet 1786 (Rennes, Archives départementales d’Ille-et-Vilaine / C 4966, f. 37 v-38 r)
[id:2478]
... ...
349/3693 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 29 septembre 2022 (15:44) +
Rendu de la page en 0.087s