Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3685 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

533/3685 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC533
TitrePierre Charles LAURENT DE VILLEDEUIL à CONDORCET - 11 février 1789 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / pochette de la séance du 14 février 1789)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 14 février 1789
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur11 feverer 1789
Datation11 février 1789
Note(s) dates

Il y a bel et bien 2 lettres de De Villedeuil à Condorcet à cette même date

Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurVersailles
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséVersailles
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Feuillet in-folio, vergé légèrement azuré, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] V.lles 11 fev.er 1789

L’embarras {’} Monsieur, ou le Gouvernement s’est trouvé cet hiver, rélativement à l’approvisionnement des farines de la Ville de Paris, a fait penser aux diférens moyens de supléer aux moulins à Eau et à Vent, lorsque les circonstances empêchent d’en faire usage, ou lorsqu’ils sont insuffisans. On a eu recours aux moulins à bras, dont la construction étoit plus prompte, et plus facile ; mais il a été aussi proposé d’adopter la machine à feu à des moulins, et d’en faire tourner les meules, par l’action de l’eau reduite en vapeurs. Sur le compte que j’en ai rendu au Roi, l’intention de sa m est, que son Académie des sciences, examine s’il y auroit de l’avantage a appliquer la machine à feu à des moulins, et qu’elle établisse la dépense et le produit de cette machine, pour la mouture des Grains, comparativement avec le produit et la dépense des moulins à eau, à vent et à bras. Vous voudrés bien, Monsieur, Communiquer cette lettre à l’academie, [1 v] afin qu’elle nomme desCommissaires, pour cet éxamen et cette comparaison, et m’adresser leur raport, et l’avis de l’Academie.

J’ai l’honneur d’etre avec un trés sincere attachement Monsieur, Votre trés humble et trés obéissant Serviteur.

de Villedeuil1Paraphe bouclé.

1
2
Contenu

Le prie de demander à l’Ads d’établir un rapport étudiant l’utilité des machines à feu pour moudre les grains, en comparaison « des moulins à eau, à vent et à bras ». 

533/3685 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 18 août 2022 (11:58) +
Rendu de la page en 0.09s