Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3685 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

691/3685 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC691
TitreGuillaume Claude GUERIN DE BEAUMONT à CONDORCET - 6 février 1784 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / pochette de la séance du 18 février 1784)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 18 février 1784
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur6 fevrier 1784
Datation6 février 1784
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurBlois
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé azuré, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Monsieur et Messieurs

L’empressement qu’il y a dans la nation à être la premiere à se mettre en possession de tout ce qui peut lui résulter de glorieux et de vraiement prétieux de la découverte de Mrde Montgolfier dont on voudroit voir tout le développement : l’emulation qu’on voit dans cette recherche, qui caracterise si bien le françois amateur par dessus tout de la gloire de son prince, m’engage à vous faire part de ce que cet interêt qui nous est commun à tous, ma fait appercevoir pour y reussir.

La noble invitation que l’accademie de Lion a faite a tout francois de concourir à cette découverte ne peut me faire mettre aucun delai à vous le communiquer et a l’accademie dont vous étes le chef.

[1 v] J’aurois pu être arrêté dans mon offre d’un vaisseau en lair pour y navîger, si je ne me sentois persuadé que cette idée qui avant l’epoque d’aujourdhui avoit toujours passé pour une insigne folie étoit devenuë un vrai point de sagesse, puisqu’il n’appartient qu’aux francois de conserver une palme qui lui seroit bientôt enlevée sil ne vouloîent pas se l’assurer.

C’est dans cette vuë que j’ai l’honneur d’être avec les sentimens de la plus haute estime. Monsieur et Messieurs Votre très humble et tres obeissant serviteur

Guerin de Beaumont de Blois1Paraphe soulignant ?

à Blois 6 fevrier 1784.

[2 r-v vierge]
1
2
3
4
Contenu

Fait allusion à « la découverte » [en 1782] de [J. de] Montgolfier et au concours sur les aérostats [lancé en 1784] par l’Académie [des sciences, belles-lettres et arts de Lyon]. Evoque son projet en la matière [qui sera présenté à l’Ads le 18 février 1784]. 

691/3685 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 18 août 2022 (11:58) +
Rendu de la page en 0.075s