Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3640 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

816/3640 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC816
TitreCASTRIES à CONDORCET - 11 février 1786 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / pochette de la séance du 15 février 1786)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 15 février 1786
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteur11. fevrier 1786
Datation11 février 1786
Travail de datation achevéOui
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurVersailles
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséVersailles
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Feuillet in-folio, vergé légèrement azuré, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Direction générale
Ports
Eclaircissements demandés à l’académie des Sciences sur les feux à reverberes

A Versailles le 11. fevrier 1786.

Comme il est très intéressant, Monsieur, de constater les avantages ou les inconvénients que peut présenter la nouvelle méthode de substituer des feux de reverbéres à ceux de charbon de terre dont on faisoit précedemment usage dans les phares établis sur les côtes de France, j’ai demandé dans tous les Ports des renseignements qui pussent me mettre à portée de juger laquelle de ces deux methodes doit meriter la préference. Pour fixer entierement mon opinion à cet égard, je vous prie d’engager l’académie des Sciences à demander <à la Societé Royale de Londres> des éclaircissements sur le feu de reverberes à Glaces ou miroirs, établi à Lyn Regis dans le Comté de Norfolck que l’on m’a assuré produire le meilleur éffet, et être le plus considérable de tous ceux qui éxistent en Angleterre. En m’adressant le résultat des observations qui auront été faites, Je vous serai très obligé de me faire connoitre l’opinion particuliere [1 v] de l’Académie des Sciences sur ce genre de feu, et de me communiquer les renseignements qu’elle aura pu se procurer sur celui dont se servent les Anglois, les Hollandois et toutes les nations du Nord.

J’ai l’honneur d’être très parfaitement, Monsieur, Votre très humble et très obeissant Serviteur.

le Mal de Castries1Paraphe soulignant.

1
2
Contenu

Demande à l’Ads de faire des recherches sur l’efficacité des feux à réverbères en comparaison de ceux, traditionnels, à charbon. Souhaite en particulier qu’elle enquête sur « sur le feu de reverberes à Glaces ou miroirs, établi à Lyn Regis dans le Comté de Norfolck ».

816/3640 results        

                                               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: samedi 4 décembre 2021 (02:00) +
Rendu de la page en 0.032s