Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3685 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

866/3685 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC866
TitrePaul François de QUELEN DE STUER DE CAUSSADE à CONDORCET - 25 novembre 1786 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / pochette de la séance du 10 janvier 1787)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 10 janvier 1787
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurle 25 Novembre 1786
Datation25 novembre 1786
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurL’Escurial
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséSaint-Laurent-de-l'Escurial
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé écru, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] l’Escurial le 25 Novembre 1786.

M Rubin de Celis Lieutenant de fregate au service de Sa Majesté Catholique m’a fait parvenir, Monsieur, la petite boete que j’ai l’honneur de vous envoyer, en m’annonçant qu’elle contient quelques morceaux de fer qu’il a rapportés du Perou. Il y a joint un memoire en Espagnol dont je vous transmets aussi la traduction et dans lequel il se propose d’expliquer la Cause qui a pû placer ou elle a été trouvée la masse de fer d’où ces morceaux proviennent. Il me prie de faire passer et la boete et le memoire à l’Academie des Sciences comme un hommage qu’il est jaloux de rendre au Corps le plus éclairé de l’Europe. Je ne sais s’il meritera son suffrage, mais je crois [1 v] neantmoins [sic] devoir seconder en vous l’adressant le desir que m’a marqué M. de Celis de l’offrir à l’Academie. C’est a vous, Monsieur, de voir et décider s’il est digne en effet de son attention et de son interêt, et de le lui presenter en conséquence si vous l’estimés convenable. Pour moi, mon amour et mon zèle pour les Sciences, ne peuvent que me faire saisir avec empressement cette occasion de vous témoigner et à l’Academie l’interêt que je prends à sa gloire, ainsi que l’estime et l’admiration que m’inspirent l’assemblage de connoissances et de genie qu’elle réunit dans son sein, et l’éclat particulier qu’y ajoutent vos lumieres et vos talents personels.

Recevés, Monsieur, l’assurance des Sentiments du très Sincere attachement avec lequel j’ai l’honneur d’être Votre très humble et très obeissant Serviteur.

Le duc De lavauguyon

[2 r vierge] [2 v vierge]
1
2
3
4
Contenu

Transmet, de la part de Rubin de Celis, une boîte contenant des morceaux de fer du Pérou, ainsi qu’un mémoire à ce sujet en espagnol, accompagné de sa traduction

866/3685 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: samedi 13 août 2022 (16:42) +
Rendu de la page en 0.084s