Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3685 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

1804/3685 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC1808
TitreJ. F. GROS aux membres de l'Académie des sciences de Paris - 8 novembre 1780 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / Pochette de la séance du 22 novembre 1780)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
CotePochette de la séance du 22 novembre 1780
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Datation8 novembre 1780
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Bifeuillet in-4°, vergé écru, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Messieurs

Comme il a parut dans le journal d’Octobre seconde quinzaine, que l’Academie des science de Paris a aprouvé plusieur Machine hydrolique inventée par Mr Cordelle Mecanicien, pour servir a elever l’eau a telle hauteur que l’on veut y est-il dit ! Et quelle sont d’un prix modique et d’un entretient peu couteux, et qui peuvent se placer sur toutes sortes de ruisseaux meme a la sortie d’une source capable de mettre une roue en mouvement ex1Lire : etc. ?

La Conformité de cette piece et celle que jay inventée et fait executer en grand, Chez Mr Bizot des Bondonmiere a Chatillon sur Loire, me fait prendre la liberté Messieur, de vous en donner avis avec le plan ; Cette Machine est construite sur un ruisseau de deux pied e demi de large sur .5. a 6. pouce d’eau, la roue que l’eau fait tourner a .8. pied de diametre, et fait elever l’eau a .15. pied, dans un reservoir qui fournit un jet d’eau dans le jardin du dit s.r Bizot ; elle est pareillement d’un prix modique, et de peu dentretient. Aureste quoy que l’on parle ici des machines de M.r Cordelle, on ne pretend point lui disputer le merite de l’invention, et meme je crois quelles ont plus de merites que celle-ci par l’eloge ponpeut quil en est fait, Et que quand meme elles ressembleroit a celle-ci, je ne doute point que les memes idée peuvent ce trouver dans plusieur tête ; Tout ce que je puis assurer cest que l’ors que jay vu l’article des machines de Mr Cordelle sur le journal, La miene ettoit ettablie en <d> grand, et le petit modelle ettoit fait du mois de Juin dernier, et <vu> a été vû par des perssonnes notable ; Et je n’ai pas d’autre intention en ceci, ettant convaincu de ses effets, en vous la presentant Messieurs, dans faire par a l’utillité publique. Jay l’honneur d’etre avec un profond respect.

Messieurs Votre tres humble et tres Obeïssant serviteur

J.F: Gros2Paraphe bouclé
bourgeois a Chatillon

A Chatillon sur Loire
ce .8. 9.bre. 1780

[1 v] [IDAM 383] [2 r] [IDAM 383(suite)] [2 v] [Adresse]
1
2
Contenu

Cite « le journal d’Octobre seconde quinzaine » [i. e. Mercure de France, 14 octobre 1780, p. 87-89] relatif au jugement positif de l’Ads sur les machines hydrauliques de Cordelle [cf. rapport de Bory, Mignot de Montigny, Tillet, Le Roy et Bossut, Pochette de la séance du 2 septembre 1780]. Prétend avoir fait une invention similaire dès le « mois de Juin dernier » [juin 1780].

 

1804/3685 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 18 août 2022 (11:58) +
Rendu de la page en 0.095s