Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3758 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2391/3758 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2433
TitreVOLTAIRE à CONDORCET - 21 novembre 1774 (Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois, NAF 24330, f. 182-183)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois
CoteNAF 24330, f. 182-183
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Datation21 novembre 1774
Marque(s) postale(s)
Marque(s) postale(s)Non
Pliage d’expéditionPli non cacheté
Référence(s)
Edition(s)

Besterman D 19194

Vente(s)

Sold by Heck, September 1934.

Textes
Contenu

Résume le contenu d’une précédente lettre relative à d’Etallonde, établi à Ferney durant le congé qu’il a obtenu du roi de Prusse, lettre malencontreusement saisie et mise sous scellé suite à la disgrâce de Guillaume-François-Louis Joly de Fleury, exilé à Maubeuge suite à la réforme parlementaire. Encourage Condorcet et D’Alembert, qu’il compare à de valeureux guerriers, à collaborer avec Turgot. Le jeune d’Etallonde est sous sa protection à Ferney, et fait de brillantes études de mathématiques. Il a obtenu un congé du roi de Prusse afin de tenter de rentrer en possession de son héritage, dont son père a profité pour s’emparer. Voltaire vise plus haut, il veut obtenir sa réhabilitation. Il a déjà réuni un dossier juridique qui éclaire les origines de cette sombre histoire, une histoire de harcèlement sexuel et de vengeance à l’encontre de la tante du jeune homme. L’innocence de D’Etallonde lui semble aisée à démontrer. Son idée est d’obtenir des lettres d’attribution au Parlement de Paris pour juger en premier et dernier ressort de cette affaire. Cela vaudrait mieux que des lettres de grâce, « parce que grâce suppose crime ». Supplie D’Alembert de réfléchir à la meilleure stratégie pour s’assurer des appuis, notamment auprès du roi de Prusse.

2391/3758 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: jeudi 18 avril 2024 (12:24) +
Rendu de la page en 0.03s