Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3692 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

2705/3692 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC2748
TitreJean François de MARCORELLE aux membres de l'Académie des sciences de Paris - 15 juillet 1784 (Paris, Archives de l’Académie des sciences / Pochette de la séance du 28 juillet 1784)
Document de référenceOui
Statut éditorialLettre retenue
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
CotePochette de la séance du 28 juillet 1784
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Dates
Date indiquée par le scripteurle 15 juillet 1784
Datation15 juillet 1784
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Feuillet in-4°, vergé écru, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Messieurs

J’eus l’honneur de vous présenter au mois de mars dernier des exemplaires de ceux de mes mémoires qui renferment des moyens pour neutraliser des fosses d’aisance et je vis avec plaisir et reconnoissance que vous les aviés favorablement accueillis j’ose me flatter que l’academie voudra bien me permettre de luy offrir aujourd’huy un exemplaire de la traduction angloise qui a été faite de ces memoires a Londres. Cest une suite de l’hommage que je rends sans cesse a l’universalité de ses connoissances a l’étendue de ses vues et a la supériorité de ses lumieres. La Societé Royale de Londres et l’académie des arts établie en Angleterre m’ont fait l’honneur de m’ecrire au sujet de <ses> ces ouvrages des lettres très flatteuses et m’ont donné a cet égard les plus grands témoignages de leur satisfaction. Je serois infiniment flatté que L’académie voulut bien accorder son suffrage a ces mémoires.

Je suis avec un profond respect Messieurs Votre tres humble et tres obeissant serviteur

marcorelle1Paraphe soulignant.

a Narbonne le 15 juillet 1784.

[1 v vierge]
1
2
Contenu

Leur a soumis au mois de mars précédent certains de ses mémoires [non retrouvés] décrivant « des moyens pour neutraliser des fosses d’aisance », ceux-ci ayant été « favorablement accueillis ». Offre à l’Ads « un exemplaire de la traduction angloise qui a été faite de ces memoires » [Avis pour neutraliser à peu de frais les fosses d’aisance (1782)].

2705/3692 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: mercredi 5 octobre 2022 (17:44) +
Rendu de la page en 0.085s