Crédit photographique : Bibliothèque de l’Institut de France 

ET
3781 réponses

Sélectionner par

• Année
Sans date
1760
1770
1780
1790
→ Aucune sélection

• Marques postales
Non
Oui
→ Aucune sélection

• Type de contenu
Description du papier
Image du filigrane
Transcription
Transcription & papier
→ Aucune sélection

659/3781 results        
Notice
Identification et lieu de conservation
IDC659
TitreCharles Eugene Gabriel de LA CROIX DE CASTRIES à CONDORCET - 15 août 1783 (Paris, Archives de l’Académie des sciences, pochette de la séance du 16 août 1783)
Nature du documentOriginal
Lieu de conservationParis, Archives de l’Académie des sciences
Cotepochette de la séance du 16 août 1783
Intervention(s)
Expéditeur(s) et destinataire(s)
Instrument d’écriturePlume trempée dans l’encre noire
Inscription(s) allographe(s)

Au f. 1 r :

- de la main d’un commis du département de la Marine : « faire connoitre le jugement de l’academie sur le Ventilateur de l’invention de M. Le Ch.er d’Avon. » ;

- de la main de S. Gallot, au crayon : « L. N S [i. e. « Lettre Non Signalée »] mis[e] au 16 Aout 1783 [trait tiré en dessous], « L – [i. e. « Lettre »] A propos M. [i. e. « Mémoire »] Ventilateur DAVON », « M - [i.e. « Mémoire »] 7 Mai 1783 - », « R - [i.e. « Rapport »] ».

Dates
Date indiquée par le scripteurLe 15. Aoust 1783
Datation15 août 1783
Lieux
Lieu d'écriture indiqué par le scripteurVersailles
Lieu d'écriture rétabli ou normaliséVersailles
Lieu d'écriture indexé
Lieu de destination rétabli ou normaliséParis
Lieu de destination indexé
Papier et cachet
Description sommaire du papier

Feuillet in-folio, vergé écru, filigrané

Textes

Ouvrir dans une nouvelle page

Transcription

[1 r] Direction des Ports.

A Versailles Le 15. Aoust 1783.

M. Le Ch.er d’Avon qui m’a adressé, Monsieur, un memoire par lequel il propose un Ventilateur à l’usage des plongeurs, me marque qu’il a soumis son invention à l’examen de l’Academie, il y a environ neuf mois, et qu’il n’en a pas encore eu de réponse. Comme il est intéressant pour le service de Sa Majesté que je connoisse le degré de confiance que merite le Ventilateur dont il s’agit, je vous serai très obligé de m’informer le plutôt qu’il sera possible, du jugement que l’Academie en aura porté.

J’ai l’honneur d’etre très parfaitement, Monsieur, Votre très humble et trés obéissant Serviteur.

Le Mal de Castries1Paraphe soulignant.

[1 v vierge]
1
2
659/3781 results        

                                       

               

Responsable du projet : Nicolas Rieucau, Laboratoire d'économie dionysien (EA 3391) / Université Paris VIII.
Projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
Hébergement du site : TGIR Huma-Num

© 2016 - 2021 Laboratoire d’économie dionysien

Dernière mise à jour: vendredi 21 juin 2024 (19:01) +
Rendu de la page en 0.022s